Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le domaine des déclarations débiles, en voici une belle, magnifique même ! Attention, c’est du lourd !!!

La collaboration USA/ONU est « la clé » pour soigner les maux de la planète: « Guerres, violations des droits de l’homme, catastrophes humanitaires et climatiques: la collaboration de l’ONU et des Etats-Unis sera fondamentale pour soigner les maux de la planète, a souligné vendredi le prochain secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres ».

Ou comment faire croire que le Messie se trouve chez le « grand Satan »…

La collaboration USA/ONU est "la clé" pour soigner les maux de la planète

Guerres, violations des droits de l'homme, catastrophes humanitaires et climatiques: la collaboration de l'ONU et des Etats-Unis sera fondamentale pour soigner les maux de la planète, a souligné vendredi le prochain secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.

"Je crois que la coopération entre les Etats-Unis et les Nations unies est la clé pour améliorer la situation mondiale actuelle", a déclaré l'ex-Premier ministre socialiste, qui succédera le 1er janvier au Sud-Coréen Ban Ki-moon et qui s'exprimait à Washington aux côtés du secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Cette collaboration entre l'organisation multilatérale et la première puissance mondiale "contribuera au développement durable, aux droits de l'homme et à la paix et à la sécurité pour faire en sorte que l'ONU ait une vraie valeur ajoutée dans le règlement des situations les plus dramatiques auxquelles le monde est confronté aujourd'hui", a expliqué M. Guterres, reconnaissant que "les conflits s'étaient multipliés de manière spectaculaire (et que) les gens en souffraient énormément".

Encore tout récemment Haut commissaire de l'ONU aux réfugiés, il a dû affronter, avec la Syrie, la pire crise humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale.

Devant la presse, John Kerry a estimé qu'Antonio était "l'homme du moment" avec "de grosses responsabilités, mais avec l'énergie, les compétences et l'expérience à faire valoir".

Le Portugais, officiellement nommé le 13 octobre par les 193 membres de l'ONU pour un mandat de cinq ans avec la bénédiction des 15 pays du Conseil de sécurité, aura pour mission de muscler une institution affaiblie par les tensions entre grandes puissances et la multiplication des conflits dans le monde.

Le président américain Barack Obama avait félicité au téléphone M. Guterres fin octobre en lui promettant "le soutien continu (des Etats-Unis) aux efforts de l'ONU pour répondre à un vaste éventail de défis", comme le changement climatique, le développement durable, l'aide humanitaire, la prévention des conflits, le maintien de la paix ou le respect des droits de l'homme.

source

Tag(s) : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #USA

Partager cet article