Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Miles Mathis a encore sévi. Cette fois-ci, il est allé fouiner du côté de la mort de Marilyn Monroe dont les détails et les différentes versions lui ont paru très louches (suicide, assassinat ?).

Et il nous donne le résultat de ses recherches. Et pourquoi Marilyn n'aurait-elle pu simuler sa mort ?

Lisez ce qui suit pour vous faire votre propre opinion.

Pour rappel, c'est Miles Mathis qui a découvert que Stephen Hawking est mort il y a longtemps de sa maladie et qu'il a été remplacé par un (mauvais) sosie. À lire ICI si vous le souhaitez.

Il a publié aussi un très long article sur le faux assassinat de JFK. ICI.

De même qu'il a décodé l'arnaque des bombes atomiques.

(J'ai ajouté quelques photos et captures d'écran qui ne se trouvent pas dans l'article original.)

 

 
 
La mort de Marilyn Monroe était 
simulée
La mort de Marilyn Monroe a été simulée
Par Miles Mathis

Ce qui ne devrait pas vous surprendre. Les divers compte-rendus n'ont aucune logique, aucune consistance et ne fournissent aucune preuve. Nous allons examiner ici plusieurs indices qui déclenchent une sonnette d'alarme.

On trouve le premier indice important sur Wikipédia, dans la chronologie des faits rapportés. À 22h30 le jour supposé du décès, Arthur P. Jacobs, l'agent de Marilyn, quitte un concert au Hollywood Bowl en déclarant aux personnes qui l'accompagnent que Marilyn vient de faire une overdose. Nouvelle qu'il venait d'apprendre par l'avocat de Marilyn, Mickey Rudin. À 1h du matin, Peter Lawford raconte la même histoire : Rudin lui dit que Marilyn a fait une overdose. Le problème ? Aucune de ces personnes n'aurait pu savoir que Marilyn avait fait une overdose, car le cadavre n'a été découvert qu'à 3h40. Comment Mickey Rudin aurait-il pu savoir qu'elle avait fait une overdose à 22h30 la veille ? Vous pourriez dire qu'ils se parlaient au téléphone quand cela s'est passé et elle lui aurait pu lui dire qu'elle venait d'avaler un flacon de comprimés. Alors pourquoi n'a-t-il pas appelé la police, une ambulance, un médecin ou ne s'est-il pas précipité lui-même sur les lieux ? Pourquoi appeler d'abord Jacobs ? Et si Jacobs a reçu cet appel à 22h30, pourquoi n'a-t-il pas appelé la police, une ambulance, un médecin ou ne s'est-il pas précipité lui-même sur les lieux ? Pourquoi Jacobs aurait-il d'abord ramené Natalie Trundy [sa future femme] chez elle en laissant Marilyn l'estomac plein de comprimés ? Si tout cela était vrai, Jacobs aurait été arrêté pour non-assistance à personne en danger, de même que Lawford et Rudin.



Le deuxième indice provient de la même chronologie des événements. Le premier officiel, l'agent de police Jack Clemmons, arrive à 4h30. Après avoir interrogé les médecins et Eunice Murray [la supposée femme de ménage de Marilyn depuis quelque temps], on nous dit qu'ils ont donné minuit et demi environ comme heure du décès. En se basant sur quoi ? Les deux médecins n'avaient aucune information sur cette donnée et Murray n'a frappé que deux fois à la porte et jeté un coup d’œil par la fenêtre. Peut-on déterminer l'heure d'un décès en frappant à une porte ?

Troisième indice : pourquoi Murray lavait-elle des draps à 4h30 du matin ? C'est vrai. Clemmons nous dit que Murray lavait des draps quand il est arrivé. On apprend ensuite qu'elle est femme de ménage mais c'est faux. Elle a été engagée par le psychologue personnel de Marilyn pour veiller sur Marilyn. Il n'y a aucune raison pour qu'une telle personne lave des draps, encore moins au milieu de la nuit avec un supposé cadavre dans la maison. Murray et les médecins changent à de nombreuses reprises leur version des faits, de même que le croque-mort. Ce dernier modifie à plusieurs reprises l'heure de la mort.
Eunice Murray à l'époque où elle "veillait" sur Marilyn

Indice n° 4 : Murray quitte presque immédiatement la région et n'est pas réinterrogée une seule fois par la police. Quand il y a un mort, c'est chose impossible. Sachant qu'elle était la seule à la maison au moment de toutes les prétendues heures de décès, elle aurait dû être à la fois témoin et suspect. Étant donné le témoignage et la scène du crime qui varient, on aurait dû la soupçonner.

Indice n° 5 : Il est ressorti plus tard que le gendre de Murray, Norman Jeffries, avait passé la journée et la soirée avec elle ce jour-là. Il admet que sa belle-mère a donné de fausses informations. Jeffries ne sera jamais interrogé par un quelconque officiel à ce sujet. Pas plus que Murray, malgré sa négligence à révéler à la police la présence de Jeffries.

Indice n° 6 : Thomas Noguchi, "le médecin-légiste des stars", n'a trouvé aucune trace de Nembutol ou d'autres drogues dans l'estomac ou les intestins de Marilyn. Le toxicologue était censé examiner le sang, les reins, le foie et l'urine à la recherche de drogues, mais il n'a parlé que de drogues dans le sang. Aucun compte-rendu n'existe sur ces autres organes car ils ont en fait été détruits. De même que les photos, les coupes d'organes et le protocole d'examen lui-même. Il n'y a donc aucune preuve d'après l'autopsie que ce cadavre était bien celui de Marilyn. Le rapport concernant le sang pouvait être un faux et il n'existe aucun moyen de le relier à un quelconque cadavre. Étant donné la seule preuve subsistante, le sang aurait très bien pu venir d'ailleurs.

Indice n° 7 : Toute la carrière de Thomas Noguchi a été à cette image et il a bâclé les autopsies de Sharon Tate, Robert Kennedy, Natalie Wood, William Holden, John Belushi et bien d'autres, je suppose sur des ordres venant d'en haut. On a découvert plus tard que son assistant était un imposteur, sans aucun permis d'exercer. Comme il est impossible que le service de médecine légale soit aussi incompétent, nous devons supposer que les décès de tous ces gens étaient simulés pour des raisons encore à déterminer (en fait, j'ai déjà résolu les cas Kennedy et Tate).

Indice n° 8 : Seules 25 personnes ont assisté aux funérailles et elles ont été triées sur le volet au préalable.

Indice n° 9 : Joe DiMaggio ne s'est jamais remarié alors qu'il n'avait que 47 ans à l'époque.

Indice n° 10 : Joe DiMaggio démissionne de son emploi trois jours avant la présumée mort de Marilyn, en disant à son patron qu'il allait lui demander de se remarier avec lui.

Indice n°11 : La biographie de DiMaggio se termine quasiment en 1962. On ne nous dit rien d'autre à son sujet, à part qu'il a fait de la pub pour Mister Coffee. Si vous voulez savoir où se trouvait Marilyn après 1962, regardez où se trouvait Joe DiMaggio après 1962. Elle voulait probablement vivre en paix et avoir des enfants et – n'ayant que 36 ans – elle en a probablement eu.

Indice n° 12 : Norman Mailer écrivit plus tard un livre suggérant que Marilyn avait été assassinée par les Kennedy. Le livre ne comporte aucune annotation de bas de page et Mailer n'a interviewé ni Noguchi, ni la police ou un quelconque témoin. Mike Wallace l'a surpris en flagrant délit de mensonge pendant son émission TV 60 minutes quand Mailer a prétendu qu'il n'avait pu interviewer Murray parce qu'elle était déjà décédée. Wallace a souligné le fait que Murray était en fait vivante et que son nom apparaissait dans l'annuaire de Los Angeles. Mailer, apparemment imperturbable, admit alors qu'il avait écrit le livre pour se faire de l'argent. Cela aurait dû être la fin de sa crédibilité, mais personne n'a semblé s'en soucier d'une manière ou d'une autre – ce qui est aussi curieux que tout le reste de cette histoire.

Indice n° 13 : En 1985, Eunice Murray [elle était âgée de 83 ans à l'époque] délivra à la BBC deux juteuses informations. Ne sachant pas que le micro était branché, elle dit en se parlant à elle-même : "Pourquoi est-ce qu'à mon âge, je dois encore trafiquer la vérité ?" Notez le mot"trafiquer". Elle n'a pas dit, "Pourquoi dois-je parler de ça ?" ou "Pourquoi dois-je encore répondre à des questions ?" ou quelque chose du genre. Elle a dit, "Pourquoi est-ce qu'à mon âge, je dois encore trafiquer la vérité ?" Je trouve cela très révélateur, psychologiquement parlant. La deuxième chose que nous apprenons de cette interview est que, selon elle, au moment de l'arrivée du médecin aux environs de 4 h du matin, Marilyn "n'était pas morte". Non, et elle ne l'était toujours pas en 1985.
La même Eunice Murray en 1985

Indice n° 14 : On nous apprend que Marilyn a été découverte nue sur son lit. La plupart des gens supposent que c'est juste un détail qui ajoute au sensationnel, en exploitant son rôle de sex-symbol. Mais il y a bien plus. Vous remarquerez que nous n'avons jamais eu de bonnes photos de la scène de mort, alors que nous en avons eu d'autres bien meilleures pour les Kennedy, Sharon Tate, etc. Cela s'explique par le fait que cette mort fut en fait la première d'une longue série de morts célèbres dans les années 1960. Pour étouffer l'affaire et empêcher qu'on devine la simulation, on n'a délivré au début que très peu d'informations – et aucune preuve réelle. Il semble que c'était le meilleur moyen de prévenir des questionnements. C'est pourquoi on nous dit qu'elle a été retrouvée nue : nous pensons que nous n'avons aucune bonne photo d'elle sur son lit de mort parce que cela aurait été inconvenant selon les normes de l'époque. Nous devons respecter l'intimité de Marilyn et toutes ces choses. Mais cette méthode n'a pas vraiment bien fonctionné. Une grande partie du public ne l'a pas gobée. Il n'existait pas suffisamment de preuves à l'appui pour tromper son monde et le récit publié était farfelu. Pas mal de gens ont juste supposé qu'elle avait raccroché et qu'elle était partie avec DiMaggio – ce qu'elle fit. C'est précisément pour cette raison qu'il fallait payer Norman Mailer afin qu'il détourne l'attention, en déclarant qu'elle avait été assassinée par les Kennedy. Les gens étaient toujours à la recherche de Marilyn et de Joe au début des années 70 et Joe voulait qu'on leur fiche la paix.

C'est pourquoi avec les fausses morts suivantes, ils ont commencé à publier des preuves photographiques pour accréditer l'histoire. On a réalisé que les gens n'allaient pas marcher avec ces décès simulés sans qu'on fasse apparaître au moins quelques preuves. Et donc avec JFK un an plus tard, ils se sont donnés à fond, en trafiquant non seulement les photos d'autopsie mais également les clichés et les films du cortège. Mais cela a échoué de nouveau, car tout cela était incroyablement bâclé. Alors quand on en est arrivé à RFK en 1968, ils avaient découvert une technique satisfaisante : fournir un minimum de preuves visuelles tout en continuant à rendre aussi difficile que possible le démêlage de l'affaire. Les films et clichés du jour du meurtre furent restreints et étroitement contrôlés et seuls des dessins ont été donnés pour l'autopsie. En voyant que les gens étaient déçus de ne rien avoir sur l'autopsie, ils ont modifié de nouveau le plan avec Sharon Tate l'année suivante, en nous donnant deux ou trois photos sur la table d'autopsie. Et pour Tate, ils ont enfin compris qu'ils devaient engager des gens performants pour faire les simulations. En 1969 ils ont embauché des réalisateurs et des acteurs pour créer ces fausses morts. Polanski était un réalisateur célèbre et bon nombre des participants dans les meurtres Tate/Manson étaient des acteurs professionnels, comme Tate, Sebring, Frykowski, Fromme, Atkins et Manson lui-même.

Vous allez dire que nous avons eu des photos post-mortem, mais ce sont des faux manifestes comme pour celle-ci :

 

Tout le monde peut voir qu'il n'y a aucune ressemblance avec Marilyn. Regardez le nez. C'est ce qu'on appelle un vrai nez en trompette. Marilyn avait un nez plutôt petit, mais rien qui ressemble à ça. L'arc des sourcils ne correspond pas, pas plus que l'oreille.
 

Notez comme son oreille est plus petite et qu'elle ne s'incline pas vers l'arrière – en particulier la moitié supérieure. Ses oreilles sont en fait très droites, plus que chez la plupart des gens et beaucoup plus que celles du faux cadavre. Marilyn a aussi une mâchoire assez forte, n'est-ce pas ? La partie inférieure du visage du cadavre est trop petite pour que ce soit celui de Marilyn. Les autres photos sont toutes aussi mauvaises, soit elles ne nous montrent rien ou une photo qui a été très fortement retouchée :
 

Cette photo crie tout simplement à l'imposture ! L'ensemble paraît plastifié et a été probablement créé ou re-créé par imagerie de synthèse. Non sans surprise, nombre de ces prétendues photos post-mortem que vous voyez maintenant sur le web ont été publiées des années après le décès et les funérailles. Elles ont été trafiquées plus tard pour aider à faire passer un récit qui n'était pas très vendeur dans les années 1960.

On a pu lire en fait beaucoup de choses sur Marilyn au fil des années [voir captures d'écran ci-dessous.], bien que certaines ont été rapportées par le National Enquirer ou par des sources de ce type et les gens les rejettent pour cette seule raison. Je ne vous recommande pas de lire les magazines à potins, mais ce qui y est imprimé n'est pas toujours faux. Pour la plupart c'est du baratin mais quelques-uns contiennent bien plus de vérité que les journaux à grand tirage. C'est encore un stratagème des contrôleurs, qui ne vous disent la vérité que lorsqu'ils savent que vous la rejetterez comme étant un mensonge. C'est le schéma à l'envers du "garçon qui criait au loup". Ils vous mentent exprès en permanence dans ces magazines à commérages, puis y insèrent aussi quelques vérités. Les gens intelligents refuseront alors les vérités avec les mensonges, comme le bébé avec l'eau du bain. J'appelle cela du "noircissage" [mot inventé par Mathis, par opposition au "whitewashing", blanchiment]. Entourez une vérité d'un millier de mensonges et il sera impossible de démêler le vrai du faux. C'est ce qui est fait en ce moment avec mes articles.
Capture d'écran du Weekly World News de 2003 : "Elle est en vie !"
Capture d'écran : Pourquoi elle devait disparaître
Une autre question à se poser est celle qu'on trouve dans ce récent article de NPR.org :

L'héritage de Monroe représente une fortune, mais pour qui ?

 
Capture d'écran

Comme Marilyn n'a pas eu d'enfant selon l'histoire officielle, à qui revient le contrôle des sociétés où l'on utilise son nom, tels les Spas Marilyn Monroe [chaîne d'établissement de beauté à travers les USA, voir capture d'écran ci-contre] et autres rentables projets ? Il est dit que Marilyn a laissé ses biens à Lee Strasberg, son professeur d'arts dramatiques, et que sa femme les a gérés après 1982. J'ai tendance à ne pas le croire. Pour commencer, il y a des signaux d'alerte pour Strasberg et l'Actor's Studio, dont le moindre était qu'ils étaient en lien avec Hollywood, qui est depuis le début sous le contrôle des services secrets. Mais si vous voulez un complément d'information, je vais vous le donner. Strasberg provenait d'une famille juive de rabbins et il se mit rapidement à fréquenter les étudiants de Konstantin Stanislavsky – dont le vrai nom est Alexeyev. Les Alexeyev faisaient partie des plus riches commerçants de Russie, du style des oligarques russes aujourd'hui. Le père de Konstantin, Sergei, fut élu à la tête de la classe commerçante en 1877 à Moscou, une position immensément avantageuse. Pour comprendre pourquoi ce titre "classe commerçante" est si important, il vous faudra lire mon article sur Karl Marx. Marx sortait de la même classe commerçante, sa mère venant des oligarques belges. C'est de cette classe commerçante qu'est sortie le marxisme, ainsi que les futures guerres mondiales. Un conflit existait à l'époque entre ces marchands et les aristocrates. Comme nous le savons, les marchands ont gagné.

Pour voir où je veux en venir, notez que Stanislavsky s'allia avec Vladimir Nemirovich-Danchenko, qui fut plus tard l'un des premiers lauréats du prix des Artistes Populaires d'URSS (1936) et de l'Ordre de Lénine. Ils démarrèrent ensemble le célèbre Théâtre d'Art de Moscou. Nemirovich-Danchenko n'était manifestement pas non plus un aristocrate. Il résista très bien à la Révolution Russe, comme d'ailleurs Stanislavsky – qui exporta le Théâtre d'Art de Moscou aux US en 1923. Lénine soutenait personnellement le théâtre, ce qui, étant donnés les autres événements se produisant à l'époque, devrait sembler quelque peu curieux. Ce que je veux dire par là, c'est que Lénine n'a pas pris le contrôle du théâtre, ne l'a pas nationalisé, n'a viré personne, n'a pas jeté les pièces des anciens aristocrates par dessus bord pour les remplacer par des "pièces populaires". Stanislavsky et son théâtre ont eu droit à un traitement spécial. Vous devriez vous demander pourquoi.

Bon, comme cet article concerne Monroe, et non Lénine ni Marx, je vais aller droit au but. L'un des moyens utilisé par les commerçants pour défaire les aristocrates a été de s'approprier leurs arts et de leur insuffler une nouvelle direction. L'art avait perdu de son goût pour les aristocrates et ils commençaient à s'en désintéresser. Alors dès qu'une opportunité se présentait, la classe commerçante récupérait tout ce que les aristocrates délaissaient. Dès qu'ils en eurent le contrôle, ils se mirent à le détourner pour leur propres besoins – une forme de propagande pour la plupart. Art visuel et théâtre furent très vite détournés en Europe et aux US, même si l'Europe avait au moins une décennie d'avance. Stanislavsky et ensuite Strasberg ont grandement contribué à cette transformation. Non qu'ils aient immédiatement vulgarisé toutes les productions théâtrales pour en faire des âneries populaires – bien qu'ils y soient finalement parvenus. C'est l'art visuel qui a tout d'abord bénéficié de cette vulgarisation. Pour le théâtre et la musique, ils y sont allés plus doucement et plus subrepticement, pour des raisons que nous verrons plus loin. Pour les trois, ils ont d'abord créé deux courants parallèles, le classique et le moderne et ils ont ensuite supprimé progressivement le classique. Pour l'art, cela se fit très vite parce qu'ils rencontrèrent moins de résistance, je suppose. Pour le théâtre et la musique, ces anciens bastions étaient à mon avis mieux établis et plus nombreux, appartenant davantage aux arts populaires qu'à ceux réservés à des privilégiés. En clair, il y avait un plus grand nombre de gens à pouvoir se permettre de dépenser 20 $ pour aller au théâtre ou au concert que de gens pouvant se permettre de débourser 2000 $ pour une peinture ou une sculpture.

J'ai entendu dire que Stanislavsky et Strasberg étaient des géants à leur époque et qu'ils ont joué un rôle important en modernisant le théâtre. C'est vrai, mais il faut se demander quel en était le but. Entre autres choses, un meilleur jeu scénique sous-entend une propagande plus brillante, n'est-ce pas ? Un meilleur acteur saura mieux berner son auditoire.

Nous savons que cela a eu lieu pour tous les arts, alors pourquoi imaginer que c'était un accident ? Pourquoi imaginer que tous ces gens ignoraient l'immense portée de l'histoire récente ? Pourquoi imaginer qu'ils étaient juste utilisés par les services secrets ou qu'ils ne pouvaient rien y faire ? Stanislavsky n'était pas utilisé par les financiers, il était financier. Ou prenez quelqu'un comme Dennis Hopper, par exemple, l'un des célèbres acteurs inscrits sur la liste de l'Actor Studio de Strasberg. Je vous ai révélé des trucs louches sur ce gars dans plusieurs articles, y compris dans mes articles sur les assassinats Manson, le film Apocalypse Now et le film Easy Rider. Il a admis que son père appartenait à la CIA et je suppose que lui aussi. Mais Hopper n'était pas une taupe ; ou il était une taupe parmi les taupes. Tous ces gens sont suspects. Jetons un œil sur quelqu'un que vous n'auriez pas soupçonné, Paul Newman. Newman sortait aussi de l'Actor Studio. Voici un curieux paragraphe sur sa page Wikipédia :

 
Newman vola ensuite en tant que mitrailleur sur un bombardier-torpilleur Avenger. Étant radio-mitrailleur, il échoua à bord du porte-avions USS Bunker Hill avec un groupe de remplaçants peu de temps avant la bataille d'Okinawa, au printemps de 1945. Son pilote étant consigné pour une infection de l'oreille, ils furent tous deux les seuls survivants du détachement alors que le reste de leur unité fut exterminé durant la campagne.

Bon, le genre de connerie qu'ils espèrent vous faire croire ! Une infection d'oreille ? Pourquoi pas une envie sur un ongle ? On peut aussi facilement mourir dans une bataille avec une infection d'oreille que sans. Pensez-vous vraiment qu'on va retenir les gars à terre lors d'une bataille majeure pour des infections d'oreille ? Comme Charlton Heston (lisez mon article sur Marx) et beaucoup d'autres, Newman a été probablement recruté par les services secrets pendant qu'il était militaire et il a été préservé en vue d'un travail ultérieur pour la propagande. Newman était dans la Marine et l'ONI [Office of Naval Intelligence, direction du renseignement de la Marine] était la meilleure de l'armée. Hollywood ressemble depuis longtemps à une annexe des services secrets. C'est en fait une annexe des services secrets depuis le tout début. C'est pourquoi ils ont choisi le nom Hollywood. Pensez-vous que c'était juste accidentel ? Non. La branche de houx [Holly] possède des vertus magiques et on l'utilise dans l'occultisme depuis l'époque des druides. Et en particulier dans ce cas, le Hollywood de Californie a été nommé d'après un Hollywood dans l'Illinois, dont le propriétaire était au tout début… attendez… John D. Rockefeller. Eh oui, le nom provenait de celui des ranchs Rockefeller dans les années 1870. Pensez-vous que Rockefeller ignorait que le houx était un bois magique ? Qu'il était trop intéressé par ses affaires pour tremper dans des trucs comme ça ? Erreur. Rockefeller s'est intéressé à la théosophie depuis ses débuts et il participé au rapatriement de Vivekananda depuis l'Inde en 1893. Rockefeller avait la haute main partout.

Donc tout ceci pour dire que lorsque le site NPR annonce que les biens de Monroe sont gérés par la femme de Strasberg, il y aurait lieu d'exiger une quelconque preuve. Cela semble très douteux, nous devrions donc supposer que c'est une couverture. Pour cacher quoi ? Eh bien, on peut trouver des indices encore aujourd'hui. En 2003, Weekly World News rapporta qu'on avait vu Marilyn à Hawaï, vision attestée par des dizaines de gens [cf capture d'écran plus haut]. On peut l'écarter comme peu sérieux mais sauf qu'une recherche Google pour "Marilyn DiMaggio Hawaï" donne cinq étranges résultats en tête de page. Le premier est une copie de l'article de WWN sur un blog. Le deuxième est une archive de 1954 sur la lune de miel de Marilyn avec Joe DiMaggio. Où sont-ils allés ? À Hawaï. Le troisième est une archive de l'époque de DiMaggio pendant la guerre. Où était-il stationné en 1944 ? À Hawaï. Le quatrième résultat est un article sur le San Francisco Seals, une équipe de baseball de la côte Pacifique. DiMaggio a joué pour eux de 1932 à 1935. Alors, un gars nommé Paul Fagan a acheté l'équipe en 1944 et a déplacé le centre d'entraînement sur ses terres dans l'île de Maui, dans une petite ville nommée Hana. Hana est du côté opposé aux sites touristiques de l'île et ferait un bon endroit pour se cacher. Wikipédia parle de "l'une des communautés les plus isolées de l'état d'Hawaï". DiMaggio connaissait Fagan. Fagan mourut en 1960, deux ans avant la mort supposée de Marilyn. Qui acheta la résidence de Fagan à sa mort ? On ne nous le dit pas. Le cinquième résultat sur Google est une pub pour le spa Marilyn Monroe de Maui. C'est curieux, car les spas ont démarré à Orlando en Floride en 2013. On en trouve aujourd'hui à 8 endroits sur les côtes est et ouest, mais si vous cherchiez un endroit pour ouvrir un nouveau spa, choisiriez-vous Maui ? En bref, quelle est la plus grande bourgade de Maui ? Wailuku, avec une population de 15.000 habitants. Mais le spa Monroe est en fait dans la cité résidentielle de Ka'anapali, population 1250. Ouvririez-vous plutôt votre nouvelle affaire là au lieu de Dallas ou Chicago ou Austin ou San Francisco ou Seattle ? Pourquoi ? Je pense que vous connaissez maintenant la réponse.

 Comme dernier clin d’œil, je vous laisse cette perle qui va boucler la boucle. Quelle est l'adresse du Joe DiMaggio Children's Hospital [Hôpital des enfants Joe DiMaggio] en Floride ? 1005 rue d'Hollywood, Hollywood, FL 33021.


***********************

Vous aurez droit bientôt à de nouvelles traductions d'articles de Miles Mathis, grâce à l'aimable collaboration de Valuebreak.
 
Tag(s) : #ACTUALITES, #CINEMA - THEATRE, #NATURE - ECOLOGIE, #USA

Partager cet article