Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAJ LE 07/10/2016

Après avoir ravagé l’île d’Haïti, l’ouragan Matthew menace le Sud-Est des Etats-Unis. Plusieurs Etats sont en état d’alerte.

Au moins 108 morts selon un dernier bilan après le passage de l’ouragan Matthew sur l’île d’Haïti. Il est le plus violent à frapper les Caraïbes depuis près de dix ans, et a atteint jeudi matin le centre des Bahamas et menace le Sud-Est des Etats-Unis.

En Floride, en Géorgie, en Caroline du Sud et en Caroline du Nord, les stations-service et les magasins alimentaires ont été pris d'assaut et de longues files de voitures se sont formées sur les routes, des populations entières quittant les zones côtières pour se mettre à l'abri.

Des rafales à 220 km/h

Matthew, d'une intensité sans précédent depuis l'ouragan Felix en 2007, devrait atteindre la Floride dans la soirée, après être repassée de la troisième à la quatrième catégorie sur une échelle de puissance qui en compte cinq. Ses vents soufflent en rafale à 220 km/h.

“C'est une tempête majeure”, a averti Barack Obama. “S'il y a un ordre d'évacuation dans votre ville, il faut le prendre au sérieux”, a souligné le président des Etats-Unis après une réunion avec des membres de l'Agence fédérale des situations d'urgence.

12 millions d’Américains concernés

Les services de secours fédéraux ont été déployés en Floride, en Géorgie, en Caroline du Sud et du Nord. Dans ces quatre Etats, l'état d'urgence a été déclaré, autorisant les gouverneurs à mobiliser la Garde nationale. Nikki Haley, la gouverneure de Caroline du Sud, a ordonné l'évacuation de plus d'un million d'habitants des zones côtières. Son homologue de Floride, Rick Scott, a également invité la population des zones à risque à rejoindre des abris publics.

Il a précisé que l'onde de tempête soulevée sur le passage de Matthew pourrait approcher les trois mètres de haut. “Ne vous rendez pas sur les plages: cela pourrait vous tuer”, a-t-il prévenu. Au total, plus de 12 millions d'Américains sont concernés par l'alerte cyclonique.

350 000 sinistrés en Haïti

Mardi, Matthew a semé la destruction en Haïti, dont les habitants peinent à se relever du tremblement de terre de 2010 qui a fait 200.000 morts. L'ouragan y a fait 98 morts, selon un nouveau bilan communiqué jeudi par les autorités locales, et quatre décès sont à déplorer en République dominicaine voisine.

Le gouvernement évalue à 350.000 le nombre de sinistrés ayant besoin d'une aide immédiate, selon un porte-parole de Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies. L'élection présidentielle prévue dimanche, qui avait déjà été reportée une première fois, a été à nouveau repoussée. La date n'a pas encore été fixée.

source

Ouragan Matthew : 108 morts en Haïti, les Etats-Unis menacés

Le cyclone Matthew a touché le sol en Haïti ce matin, à 7 h, heure locale, en tant que cyclone de catégorie 4/5 sur l’échelle de Saffir Simpson, avec des vents supérieurs à 230 kilomètres par heure.
Les autorités d'Haïti, où 80% de la population vit dans la pauvreté, ont exhorté les résidents à s’approvisionner en nourriture et en eau et de protéger leurs maisons, mais des milliers vivent encore dans des tentes à la suite du séisme de 2010.

Frédéric Hislain, maire du plus grand bidonville dans la capitale Port-au-prince, a demandé au gouvernement d'évacuer environ 150.000 personnes dont les maisons sont menacées.

Quelque 1.300 abris d'urgence ont été construits pour accueillir 340.000 personnes, mais certains Haïtiens ont refusé de quitter leurs maisons par crainte de pillages.

Dans son dernier bulletin, le centre américain de surveillance des ouragans (NHC) a indiqué que l'oeil de Matthieu se déplacera entre ce soir et demain vers la partie orientale de Cuba, et entre mardi soir et mercredi vers les Bahamas qui risquent d'être dévasté.

Les autorités cubaines ont évacué environ 1 million de personnes des régions côtières, tandis que l'US Navy a ordonné l'évacuation d'environ 700 membres du personnel de sa base de Guantanamo Bay.

La Florida se prépare aussi au pire, et le gouverneur Rick Scott a déjà "déclaré l'état d'urgence et mis en garde les résidents des « conséquences désastreuses »que l'ouragan pourrait avoir sur l'état.
Pendant ce temps la course aux stocks de nourriture et d’eau a débuté et les supermarchés pris d’assauts dans de nombreuses stations.

source

Tag(s) : #ACTUALITES, #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article