Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Société : Pédophilie féminine, l’ultime tabou.

Il faut prendre conscience que ça existe et que ça pourrit la vie des enfants qui l’on subi. On en parle quasiment jamais tellement l’idée heurte nos conceptions de la féminité et de la maternité. La parole a été ouverte aux femmes victimes de pédophilie masculine, mais les perversions féminines sont encore difficilement admises, y compris par la justice. J’ai hésité à poster cet article sur le blog, tellement ce tabou est puissant. Mais il faut le savoir, savoir que les victimes masculines comme les victimes féminines sont marquées à vie. Il y a des signes que l’on peut déceler chez un enfant victime et auxquels il faut prêter garde. Ils sont expliqués dans le documentaire. Un documentaire lourd, (interdit au moins de 12 ans)

La pédophilie féminine, idée inconcevable s’il en est.

Un film très bien fait, avec précision et attention.

La violence féminine, le viol d’un enfant par une femme ou par sa propre mère. Le dernier grand tabou. L’acte innommable par principe. Dans notre vision du monde où la maman représente le soin, la douceur et la consolation !

«C’est deux fois pire parce qu’il n’y a plus le recours à la consolation de la mère».

«Devoir dire que ma mère a profité de ma croyance, c’est mettre en cause les fondements même de mon existence».

«Comme la première pierre sur laquelle j’ai bâti mon existence qui est fissurée».

«il y a peu de situation où un adulte, victime d’abus par sa mère dans l’enfance, a réussi à déposer plainte. C’est tellement anéantissant, retourner au néant, que déposer plainte ne prend pas sens dans leur esprit».

Voilà quelques citations issues de cette vidéo que je vous propose de découvrir.

Vous pouvez aussi consulter le site violencefeminine.com , qui travaille sur la diffusion de ce dernier tabou.

Les hommes sont finalement sortis grandis de la disparition de toute forme de tolérance face aux abus, viols et incestes. Les femmes et la relation mère enfant sortiront grandis de ces révélations.

Nous connaissons le rôle extraordinairement destructeur des secrets et des tabous. Celui là est peut être le pire de tous et ce n’est pas pour rien qu’il est le dernier.

Nous vous recommandons d’explorer ce site qui fait chaque semaine une revue de presse intéressante, propose des stages et conférences sur la symbolique du corps, sur la signification de nos désirs alimentaires, sur la relation entre psychisme et maladie nous permettant de donner un sens à nos malaises et nos souffrances et de mieux nous mobiliser pour guérir.

via les Brindherbes

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article