Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CANADA: L’armée s’entraîne à se déplacer au Québec: 125 réservistes rouleront de St-Hubert à la Côte-Nord

* Exercices militaires domestiques en préparation à une crise ou à une catastrophe naturelle dans la région de Lanaudière (Québec)

SEPT-ÎLES | Non, le Canada n’est pas en guerre, mais les automobilistes circulant entre Montréal et la Côte-Nord ce week-end verront passer des dizaines de véhicules militaires puisque l’armée s’entraîne à se déplacer sur les routes du Québec.

Une soixantaine de camions kaki de l’armée allant du 10 tonnes, aux 10 roues cargo, en passant par le simple «pick-up» composeront le convoi.

Le groupe de 125 réservistes du 34e bataillon basé à Saint-Hubert parcourra un total de plus de 1400 km pour se rendre à Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, puis en revenir.

Crise d’Oka

L’exercice vise à pratiquer, à plus petite échelle, toute la logistique encadrant un déplacement de masse de militaires, dans le cadre d’une situation d’urgence.

À titre d’exemple, un important convoi des Forces armées avait été requis lors de la crise d’Oka. Plus de 3000 militaires avec des véhicules de combat s’étaient déplacés entre Valcartier et Montréal.

«À l’intérieur du pays, s’il y avait une crise où les Forces armées canadiennes sont appelées en renfort à grands coups de militaires et de véhicules, on ne pourrait pas se permettre de dire: “hey, regardez, prenez vos trucks et on se retrouve là-bas à 18 h, telle date”. Non, il y aurait des lignes directrices de lancées pour coordonner le déplacement. C’est ce qu’on veut pratiquer», a illustré le major Mario Blanchet, officier des opérations du 34e bataillon.

Route 138

Il s’agira d’un premier déplacement sur la Côte-Nord pour ce bataillon. On veut sortir les militaires de leur zone de confort en troquant la traditionnelle Transcanadienne pour les montagnes de la sinueuse route 138.

«On fait des exercices comme ça à beaucoup plus petit déploiement à Montréal ou Valcartier, mais il vient un temps où nos soldats sont tellement habitués au secteur d’entraînement, qu’on ne pratique plus grand-chose et qu’on ne peut plus vraiment les mêler», a dit l’officier Blanchet.

Des panneaux de signalisation aux couleurs de jeux de cartes (pique, cœur, carreau, trèfle) seront placés le long de la route à l’intention des militaires, comme prévu dans le cas d’une situation réelle.

Afin que la circulation ne soit pas perturbée, le convoi sera séparé en petit groupe de 6 à 8 véhicules. Il quittera Saint-Hubert vendredi soir et fera escale à Valcartier, avant de reprendre la route pour Baie-Comeau demain. Le retour vers Saint-Hubert est prévu dimanche.

Source:

http://www.journaldemontreal.com/2016/09/15/larmee-sentraine-a-se-deplacer-au-quebec

Publié par Isabelle

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article