Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai tenté de trouver cette fameuse liste afin de connaître les noms des personnalités visées, mais pas moyen, seul Soral est officiellement cité dans cette affaire, mais quoi de plus normal en fait? Car Alain Soral n’est vraiment pas apprécié, et pas uniquement pour ses analyses polémiques, il a notamment relayé un rapport de l’ONG britannique Conflict Armament Research (CAR) dans lequel sont cités les noms de 50 sociétés de 20 pays différents qui seraient impliqués dans l’approvisionnement de Daech.

Le document ne se trouve pas, ou alors avec les noms de biffés, comme par exemple sur le site Europe-israel.org qui a traité le sujet.

Le ministère de l’Intérieur informe Alain Soral qu’il est menacé par l’Etat islamique

Indéniablement, cela fait beaucoup de cibles potentielles et de monde, et comme l’avait expliqué Manuel Valls, « nous devons nous habituer à vivre avec les attentats« . Et dire que tout cela pourrait être évité……Combien de vies pourraient être sauvées si nos politiques arrêtaient de faire des courbettes à ceux qui aident et financent Daech… Mais il semblerait que la remise en question des liens diplomatiques avec ces pays n’est pas vraiment une priorité.

Quoi qu’il en soit, Soral est donc menacé, mais vu qu’il est considéré que la menace n’est pas directe, aucune mesure de protection ne sera mise en place.

Le 25 août, le polémiste Alain Soral a reçu un courrier officiel du ministère de l’Intérieur dans lequel il est indiqué qu’il fait actuellement l’objet de menaces de la part de Daesh.

Selon le communiqué officiel envoyé par le ministère de l’Intérieur à Alain Soral, le nom de ce dernier figure sur une liste d’une quarantaine de noms contenue dans un document publié par des proches de l’Etat islamique sur l’application Telegram et qui mentionne notamment des objectifs suggérés destinés à des «loups solitaires» qui voudraient commettre un acte terroriste.

Le ministère de l’Intérieur informe Alain Soral qu’il est menacé par l’Etat islamique

© Capture d’écran du site Egalité&Reconciliation

Le communiqué indique que la présence des différentes personnalités sur cette liste dépend de leur visibilité médiatique, leurs opinions et prises de position.

A ce stade, la lettre précise également qu’aucune menace directe envers le polémiste nécessitant la mise en place d’une protection rapprochée n’a été relevée.

Source: Russia Today

Ce document circulait donc sur le réseau Telegram qui est réputé pour sa sécurité et sa confidentialité, sauf pour la start-up israélienne NSO lorsque le réseau social est utilisé sur Iphone:

La découverte de Pegasus, logiciel espion le plus sophistiqué jamais détecté sur iPhone, a mis un coup de projecteur sur son créateur : la start-up NSO, une société israélienne dont la marque de fabrique semble être la culture du secret.

Les 10 et 11 août 2016, le titulaire du prix Martin Ennals de défense des droits de l’Homme Ahmed Mansoor reçoit deux fois le même SMS sur son iPhone 6 l’incitant à cliquer sur un lien pour en apprendre plus sur les exactions du régime des Émirats. L’adresse internet lui semblant suspecte, l’activiste émirati l’envoie à l’un de ses contacts au Citizen Lab, un centre de recherche en sécurité informatique américain.

Deux semaines plus tard, et avec l’aide du spécialiste américain de la sécurité sur mobile, Lookout, ce SMS a permis de découvrir le logiciel espion sur iPhone le plus sophistiqué jamais détecté, et développé par l’un des vendeurs de cyber-armes les plus mystérieux du monde : NSO Group. Une découverte qui a contraint Apple, dès le 25 août, à déployer un correctif en urgence. Tous les utilisateurs d’Iphone sont appelés à faire une mise à jour pour éviter ce virus.

>> À lire sur Mashable.france24.com : « Apple a dû corriger en urgence de rarissimes failles de sécurité permettant d’infiltrer les iPhone »

Effets dévastateurs

Car ce petit logiciel malveillant, qui exploitait trois failles de sécurité sur iPhone inconnues jusqu’à présent, peut avoir des effets dévastateurs. Baptisé Pegasus, il permet d’avoir accès à distance à l’intégralité ou presque du contenu et de l’activité de l’iPhone infecté. Les cyberespions peuvent ainsi récupérer les contacts, détails et contenus des appels, des SMS, des mails, des conversations WhatsApp, Skype et même Telegram (la célèbre messagerie censée être ultra-sécurisée et qui est, notamment, utilisée par les terroristes du groupe État islamique). Ils peuvent également actionner à distance l’appareil photo de l’iPhone, son micro et savoir à tout moment où se trouve l’utilisateur.

Source et suite sur France24.com

via les M.E.

COMMENTAIRE :

Silar

samedi 27 août 2016 à 6 h 53 min

Bonjour,
alors personne ne flaire l’embrouille ?
La véritable cible du document « Attaques ciblées » ne sont pas ceux qui figurent sur le doc, mais ce sont les conspirationnistes qui sont ciblés.
Les fichiers se construisent et la grande rafle, c’est pour bientôt.
Je n
’irai pas plus loin.

Tag(s) : #ACTUALITES, #ALTER, #MEDIAS

Partager cet article