Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande arrête plus d’opposants politiques que d’islamistes !

Lors de l’enregistrement d’une émission à Radio Courtoisie, qui sera diffusée le lundi 8 août à 12 heures, notre fondateur, Pierre Cassen, a fait connaissance de David Van Hemelryck, infatigable animateur du collectif « Hollande démission ». Une occasion pour faire plus amplement connaissance…

Riposte Laïque : Vous êtes connu par votre implication dans les associations « Hollande démission » ou « Hollande dégage ». Avant de parler de cela, pouvez-vous, rapidement, vous présenter à nos lecteurs ?

David Van Hemelryck : Que dire ? entrepreneur, polytechnicien, prof de maths, passionné de danse, pilote aussi, mais surtout, loin de tout engagement politique… par pragmatisme je dirai… Vous savez on se dit quand on est seul « que peut on faire devant un système pourri ? » Et puis un jour j’ai été brutalement réveillé : le gazage d’enfants et le matraquage d’amis m’a jeté dans la contestation de ce gouvernement aux dérives totalitaires. Ensuite j’ai toujours cherché à être novateur, efficace, et subversif, puisque c’est tout le système qui est corrompu. Une analyse fine du clientélisme en vigueur m’a fait concevoir le terme de « féodalisme électoral ». Le choix des slogans s’est fait pour leur capacité à casser les tabous pour susciter une réflexion, et une action révolutionnaire non-violente. Et puis, ça a été mon tour d’être gazé, matraqué… Mais je le répète, « le courage est contagieux », alors avec nos militants nous essayons d’être sur la brèche et de motiver les Français.


Derrière son air « dîner de cons », Hollande incarne le machiavélisme du politicien véreux

Riposte Laïque : Vous paraissez en vouloir beaucoup à notre Président : vous avez survolé une plage de l’Atlantique, en déployant votre grande banderole « Hollande démission », en 2013, vous avez organisé des sifflets à son encontre le 14 juillet 2014, partout où il est, vous voulez être présent. Que vous a donc fait ce pauvre homme ?

David Van Hemelryck : Hollande ? Oh en 2012 j’étais préparé à serrer les dents pendant 5 ans, de l’incompétence, des lois honteuses, je m’y préparais et on les a eues. Mais ce qui est choquant, toujours à caser ses amis, à ne pas se remettre en question, à utiliser une violence sans vergogne et illégale contre les opposants de tout bord, c’est qu’il est profondément contre le peuple et contre la démocratie. Derrière son sourire bonhomme et son air un peu « Diner de cons » il y a tellement de savoir faire machiavélique de politicien véreux qu’il tient toujours son parti malgré quelques frondeurs symboliques. Tout le système va mal, mais c’est Hollande qui symbolise le mieux l’ignominie hypocrite de ce système…


Ce gouvernement arrête plus d’opposants politiques que d’islamistes !

Riposte Laïque : Vous aviez annoncé, en janvier 2015, vouloir arrêter vos activités. Or, vous paraissez reprendre du service…

David Van Hemelryck : Qu’est ce que j’y peux ? J’avais arrêté pour des raisons personnelles mais on est à un an de 2017 et tout va de mal en pis, les priorités de ce gouvernement sont toujours d’écraser la contestation tout en faisant semblant d’agir… Ce gouvernement arrête plus d’opposants politiques que d’islamistes terroristes ! Hollande n’a aucune honte ! Regardez l’arrestation du Général Piquemal et son procès politique ! Regardez ma condamnation pour avoir osé me plaindre que le gouvernement avait brûlé ma banderole ! Regardez le scandale de Sainte-Rita où la force a été utilisée contre des fidèles qui priaient dans une Eglise ! Tout cela me révolte chaque jour un peu plus. J’étais très content de savoir que le mouvement Hollande-Démission continuait sans moi… Les talents se développent. Mais beaucoup de militants comptaient sur moi… Alors comment pouvais-je ne pas revenir ?


J’en suis à une douzaine de nuits de garde à vue, matraquages, gazages…

Riposte Laïque : Nous supposons que vos activité vous valent quelques ennuis avec la police et avec la justice. Pouvez-vous énumérer les tracas que vous avez subis, depuis votre engagement contre Hollande ?

David Van Hemelryck : Énumérer, ce serait un peu trop long on en aurait pour des heures ! Arrestations systématiques, une douzaine de nuits en garde à vue, matraquages, gazages, je suis un opposant parmi d’autres, victimes d’un gouvernement violent contre tous ceux qui protestent. Pour nous empêcher d’agir j’ai été poursuivi mais relaxé. J’ai perdu quand j’ai reproché à l’Etat d’avoir brûlé la banderole Hollande Démission. C’est digne de Kafka, en appel le juge a reconnu que c’était illégal de détruire la banderole mais que ce n’est pas une faute lourde et m’a condamné à payer l’avocat de l’Etat. Nous nous sommes pourvus en cassation. Enfin vous voyez je suis toujours très ému par cette justice qui mérite si peu son nom… Et puis il y a eu l’affaire de la voiture que la police nous a volée, c’était illégal, mais quand même : trois mois de harcèlement juridique pour la récupérer… Et puis de manière plus banale, être suivi par les RG… Enfin pour être positif, quand les policiers n’ont pas un ordre politique de m’arrêter, ils viennent plutôt me féliciter chaleureusement ! L’autre soir, des policiers m’ont fait descendre de la voiture. Ils voulaient la prendre en photo et avoir des autocollants Hollande Démission !


Les policiers qui m’ont arrêté le 14 juillet 2016 n’étaient pas à Nice pour protéger les Français

Riposte Laïque : Parlez-nous de votre 14 juillet 2016…

David Van Hemelryck : Classique, j’ai été suivi et arrêté sans avoir rien fait. A la radio j’ai entendu qu’ils attendaient que je sois expulsé et menotté pour que le défilé puisse commencer. J’ai quand même chanté La Marseillaise, et puis la policière voulait me voler mon téléphone avec lequel je filmais, alors j’ai été tabassé et mis deux jours dans un cachot immonde. De mes douzes nuits de garde à vue je n’avais jamais vu de cellule aussi… Enfin, que dire, ce serait vulgaire de raconter ce qui s’accumulait dans un coin de la petite pièce et la remplissait de son odeur fétide. Je me posais beaucoup de questions, j’en recevais d’autres dans une succession d’interrogatoires… J’ai fait une grève de la faim et de la soif et j’ai finalement été relâché. Voilà mon quatorze juillet. Et en sortant, le 16, j’ai découvert cet attentat islamiste à Nice. J’étais choqué. Il y avait des dizaines, des centaines de policiers pour arrêter les opposants, et par contre pour laisser filer le camion, aucun CRS. Dois je me sentir coupable d’avoir monopolisé la police ? Je pense quand même que c’est Hollande le coupable de ce détournement de la police pour satisfaire son orgueil…


La priorité de ce gouvernement, c’est la lutte contre « l’extrême droite » !

Riposte Laïque : Comment réagissez-vous, face aux attentats islamistes, et la politique de ce gouvernement ?

David Van Hemelryck : Je suis choqué justement. Cette menace n’est pas nouvelle. Mais le gouvernement faisait sa priorité effective la « lutte contre l’extrême droite ». À chaque déplacement de ministre des dizaines de cars de CRS ! Pour empêcher les huées ! Et tous ces policiers qui pourraient servir à chasser les terroristes ! Alors forcément on en manque et le gouvernement fait des grandes annonces… « Réserve ! » « guerre ! » Quelle hypocrisie !


Le pire est qu’Hollande risque de repasser !

Riposte Laïque : Souhaitez-vous que Hollande se représente ? S’il était battu aux primaires, feriez-vous quand même campagne contre le candidat socialiste présenté ?

David Van Hemelryck : Hollande fait ce qu’il veut. Et comme il est doué pour se débarrasser des adversaires et qu’il tient son parti il sera probablement le candidat. Quelle horreur, il risque très fort d’être au second tour et donc de passer… Le système est malade, les gens n’ont pas tous les arguments pour expliquer en quoi il n’est pas du tout démocratique… Alors, si finalement le PS investit un autre représentant ? Il représentera toujours la corruption de cette mafia, et bien sûr je continuerais à demander une refonte profonde de nos institutions.


Le courage est contagieux

Riposte Laïque : Quelque chose à ajouter ?

David Van Hemelryck : Courage ! La France en a besoin. Si chacun fait un pas en avant, là où il est, la colonne avance. Il n’y a pas de petite place, de petits efforts… chacun peut agir : « le courage est contagieux »

Propos recueillis par Pierre Cassen

Source

Publié par Paul

Tag(s) : #ACTUALITES, #POLITIQUE

Partager cet article