Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Calais : routiers et commerçants annoncent un blocage "illimité" de l'A16 jusqu'au démantèlement de la "Jungle"

Routiers et commerçants organisent une opération escargot suivie d'un blocage de l'autoroute A16 autour de Calais le 5 septembre prochain. Ils menacent de poursuivre leur action jusqu'à l'annonce du démantèlement de la zone nord de la "jungle".

L'A16 bloquée le 5 septembre prochain et peut-être les jours suivants. C'est ce qu'a promis la fédération nationale des transporteurs routiers, associée à des agriculteurs et au "Grand rassemblement pour le Calaisis", groupement de commerçants et d'acteurs économiques locaux, lors d'une conférence de presse commune organisée ce lundi.

Tous dénoncent les barrages nocturnes érigés par les migrants sur l'A16 et la rocade portuaire de Calais, pour tenter de monter dans des camions en partance pour l'Angleterre. Et une fragilisation de l'économie calaisienne due à cette présence migratoire.

"Après avoir employé la méthode douce et n'avoir obtenu que des promesses de la part de l'Etat qui ne veut rien changer et qui favorise la sauvegarde des migrants et non celle des commerçants, des portuaires, des transporteurs routiers, des touristes et des agriculteurs, on change de logiciel", a déclaré Frédéric Van Gansbeke, président du collectif des entreprises et commerces du Calaisis.

Concrètement, routiers et agriculteurs protestataires ont prévu deux points deux points de rendez-vous à Loon-Plage et à Saint-Martin-Boulogne lundi prochain (voir encadré). Ils entendent ensuite converger en opération escargot vers Calais où ils prévoient un blocage total de l'A16.
Parallèlement, le "Grand rassembmement pour le Calaisis" donne rendez-vous aux citoyens et commerçants de la ville pour former une chaîne humaine jusqu'à la rocade, pour "montrer qu'on peut sécuriser la circulation" aux abords du port, selon son porte parole Frédéric Van Gansbeke.

Transporteurs routiers, agriculteurs et commerçants menacent de poursuivre leurs actions de blocage de façon illimitée jusqu'à l'annonce d'une date de démantèlement de la zone nord de la "Jungle" de Calais par les autorités.
"Doit-on risquer notre vie sur l'autoroute (...) en effectuant notre travail de transporteur-routier, en étant touriste ou simplement habitant de Calais
et policier ? C'est inadmissible et irresponsable de la part de l'Etat qui doit prendre ses responsabilités", estime David Sagnard, président de la FNTR du Pas-de-Calais.

Début mars, le "Grand rassemblement pour le Calaisis" avait été à l'initiative d'un rassemblement de plusieurs centaines d'habitants à Paris, où il avait été reçu à l'Elysée, pour demander que la région soit reconnue "en état de catastrophe économique exceptionnelle".

Là où ça va bloquer le 5 septembre

Les transporteurs routiers et les agriculteurs ont fixé deux points de rendez-vous à 7h le lundi 5 septembre :
- sur la zone de fret de Craywick à Loon-Plage
- au centre commercial Auchan de Saint-Martin-Boulogne.
Tous vont converger en opération escargot sur l'A16 vers Calais. La circulation s'annonce donc très difficile de part et d'autre de la cité portuaire.

Le "Grand rassemblement pour le Calaisis" donne lui rendez-vous aux citoyens et commerçants à 9h00 au stade de l'Epopée. Les manifestants entendent former une chaîne humaine jusqu'à la zone portuaire de Calais.

Source

Publié par Paul

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article