Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous l’avons encore vu hier, à quel point ce théâtre pathétique travaille pour la mise en place d’un nouveau système qui ne nous profitera jamais!

Ils simulent une éventuelle opposition à certaines lois et systématiquement, cela rate de justesse, pas de chance!!! La loi travail passe donc, la destruction du travail tel que nous le connaissions a commencé, le système de santé et éducatif suivent le même chemin, le pays également.

L’avenir s’annonce mémorable…

via les M.E.

FRANCE : La loi travail adoptée à l'Assemblée nationale

Opposés à une réforme du travail qui a suscité grèves et manifestations parfois violentes en France, des députés de gauche n'ont pas réussi mercredi, à deux voix près, à déposer une motion de censure contre le gouvernement socialiste.

Contestée depuis quatre mois, cette réforme voulue par le gouvernement divise la gauche et a déchiré le parti socialiste.

Mardi, sans certitude sur sa majorité, l'exécutif avait décidé, en engageant sa responsabilité, de s'affranchir du vote des députés pour faire adopter en deuxième lecture sa réforme qui vise à lutter contre le chômage mais jugée trop libérale par ses détracteurs.

Le texte doit être prochainement à nouveau soumis au Sénat et revenir une dernière fois d'ici au 22 juillet devant l'Assemblée nationale où le gouvernement devrait à nouveau engager sa responsabilité pour le faire adopter sans vote.

Lors de la première lecture du texte en mai, deux tentatives, de députés du Front de gauche (FG, gauche radicale), d'écologistes contestataires, de non-inscrits et de plusieurs députés socialistes, de recueillir les 58 signatures requises pour le dépôt d'une motion de censure, avaient déjà échoué à deux voix près.

L'engagement de responsabilité du gouvernement devant l'Assemblée permet l'adoption d'un texte sous réserve qu'aucune motion de censure ne soit déposée et adoptée à son encontre, ce qui entrainerait sa chute.

Le groupe FG a regretté "que les députés socialistes qui disaient s'opposer au texte ou même à la brutalité gouvernementale n'aient pas saisi ce seul levier institutionnel pour mettre un terme au mépris affiché par le gouvernement envers le peuple et ses représentants".

Le Premier ministre français, Manuel Valls, a admis mercredi que son gouvernement ne disposait plus que d'une "majorité relative" à l'Assemblée nationale.

Source

Tag(s) : #ACTUALITES, #VIE QUOTIDIENNE, #Nouvel Ordre Mondial

Partager cet article