Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rien de bien étonnant, le « numéro des survivants » dont les profits devaient être reversés aux familles des victimes n’aurait servi qu’a gonfler les caisses du journal qui n’aurait rien redistribué, ou à peine. Il n’y a vraiment pas qu’au niveau de l’humour que ce journal est pathétique…

Des moyens hors-normes avaient été mis en place et les promesses étaient nombreuses comme l’expliquait à l’époque France24: « Les recettes du prochain numéro seront reversées aux familles des victimes. L’appel aux dons c’est pour que ‘Charlie Hebdo’ continue après », a annoncé Philippe Val. L’appel sera aussi diffusé à l’étranger, selon Reporters sans frontières. Non, « Charlie Hebdo » ne mourra pas ».

Charlie Hebdo: « Le numéro des survivants » n’a jamais profité aux familles des victimes, le journal aurait tout gardé !

Ha, il faut dire que les recettes devaient être conséquentes, ce que le Figaro expliquait de son côté: « Les recettes issus des ventes du «numéro des survivants», mis en place quelques jours après les attentats, sont estimées entre 10 et 12 millions d’euros

. Il devrait en rester entre 7 et 8 millions après impôts. À cela s’ajoute les 3 millions d’euros collectés sous forme d’abonnements: de 5000, les abonnés à l’hebdomadaire sont soudainement passés à 240.000« .

Il faut bien croire au final que Éric Portheault, directeur de publication du journal, a la mémoire bien courte et qu’il se sait pas effectuer une recherche sur internet, puisqu’il a à première vue oublié les propos de Philippe Val cités plus haut. Ce directeur de la publication qui à n’en point douter est « Charlie », a déclaré dans l’article qui suit: « Nous avons toujours déclaré que le produit de la vente du journal serait consacré à assurer sa pérennité »

Gala Renaud, la veuve de Michel Renaud, mort le 7 janvier à la rédaction de Charlie Hebdo, l’a mauvaise contre le journal satirique. Comme elle l’a expliqué ce samedi 18 juin à La Montagne, elle a décidé de poursuivre l’hebdomadaire, pour « abus de confiance » notamment.

« Avant la tuerie, Charlie était dans une situation financière catastrophique. C’est désormais le journal le plus riche de France. Je ressens ce déséquilibre comme une injustice profonde. Michel n’est pas mort pour ça », explique la veuve du journaliste qui estime qu’une promesse de Philippe Val concernant la redistribution des recettes du « numéro des survivants » n’a pas été tenue. Selon la plaignante, les bénéfices de ce numéro (estimées à 12 millions d’euros) ont été conservées par la direction du journal. Quant au dons que la journal a reçu (4.3 millions d’euros), « tout ou partie de ceux-ci auraient été reversés sur le compte de l’association ‘Les Amis de Charlie' », déplore-t-elle encore.

« Dupés par la direction »

En dédommagement, Gala Renaud et sa fille se sont vues proposer la somme de 141.000 euros. « Les acheteurs du journal comme les victimes de l’attentat et leurs ayants droit ont été dupés par la direction […], qui est délibérément et unilatéralement revenue sur ses engagements […]. Ce revirement démontre en réalité une intention de détourner les fonds promis initialement aux familles », peste-t-elle.

Son avocat, Me Portejoie, estime de son côté que la démarche de sa cliente « est fondée sur le plan moral, mais surtout juridique ». Selon lui, la plaignante « a un droit de regard légitime sur l’affectation des sommes collectées après la tuerie. Son statut l’autorise à demander des comptes ».

Source et fin de l’article sur le Huffingtonpost.fr

Quant à ceux qui prétendent que Charlie Hebdo est le symbole de la liberté d’expression en France, que le combat doit être mené, ou quels que soient ses arguments, j’attends qu’il m’explique que les journalistes muselés ou virés de leur travail en France, c’est AUSSI au nom de la liberté d’expression!

Juste 4 exemples, car il y en a beaucoup d’autres:

SOURCE

Tag(s) : #ACTUALITES, #MEDIAS

Partager cet article