Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plus Grande Banque de Chine s’accapare doucement le marché de l’Or Physique de Londres !

La Chine étend sa Main Mise sur l'Or Physique !

Gold Broker

Nous suivons avec intérêt les changements de propriétaires des immenses coffres de Londres depuis notre article de décembre 2014, dans lequel nous avions rapporté que le coffre de Deutsche Bank était à vendre.
Reuters a récemment annoncé que la plus grosse banque de Chine, ICBC Standard Bank, avait acheté le bail du coffre d’or et d’argent de la Deutsche Bank à Londres, "élevant ainsi sa position dans le marché des métaux précieux de la City."
Le prêteur chinois/sud-africain souhaite combler le vide laissé par les banques occidentales, qui se retirent des matières premières pour réduire leurs coûts et éviter le fardeau réglementaire.
"Ils [ICBC Standard Bank] ont racheté le bail pour les coffres," a indiqué une première source.
Le coffre de Deutsche Bank, devenu opérationnel en juin 2014, a une capacité de 1 500 tonnes.
Il a été construit et géré par la société britannique de services de sécurité G4S. "Le montant dont on parlait initialement était peut-être aux alentours de 4 millions $, mais il est bien plus bas maintenant," selon une seconde source, qui n'a toutefois pas révélé le montant payé pour le coffre.

Nous pensions qu’ICBC se contenterait d’acheter un des plus grands coffres de Londres, mais il semble que ce ne soit pas le cas. Plus tôt aujourd’hui, ICBC Standard Bank a rapporté qu’elle achetait également le coffre de métaux précieux de Barclays à Londres, ce qui donne ainsi à la banque chinoise la capacité de stocker jusqu’à plus de 80 milliards $ d'or dans cet endroit gardé secret.
Le coffre, qui peut contenir 2.000 tonnes d’or et autres métaux précieux tels que l’argent, le platine et le palladium, a été ouvert par Barclays en 2012, et il a fallu plus d’un an pour le construire.
L’endroit où se trouve le coffre est gardé secret, mais le prêteur a dit qu’il se trouvait quelque part sur la route M25, qui encercle Londres.
"Cette acquisition est prometteuse pour notre banque.
Elle nous permet de mieux exécuter notre stratégie consistant à devenir une des plus grandes banques chinoises dans le marché des métaux précieux," a déclaré Mark Buncombe, directeur des matières premières chez ICBC Standard Bank.
"L’acquisition d’un coffre pour les métaux précieux nous permet d’étendre nos services de compensation et de traitement."

La Chine étend sa Main Mise sur l'Or Physique !

La décision de Barclays de se retirer de ce secteur arrive au moment où les régulateurs américains et européens enquêtent sur la manipulation des prix des métaux précieux par au moins dix banques, incluant Barclays, JP Morgan Chase & Co. et Deutschebank AG.
Le directeur général de Barclays, Jes Stanley, a dit en janvier que la banque étudiait "plusieurs options" pour se retirer des métaux précieux, tout en souhaitant accélérer la cession d’une unité secondaire où sont stockées 51 milliards de livres (73 milliards $) d’actifs toxiques ou autrement indésirables.
Comme le rapporte Bloomberg, la plus grande banque de Chine (et du monde) s’attend à ce que l’achat des coffres et des contrats associés soit complété en juillet.
Aucuns détails financiers n'ont été divulgués.
Environ 5.000 milliards $ de transactions sont réalisées chaque année sur le marché de l’or de Londres, dont Barclays se retire en délaissant les métaux précieux.

La Chine étend sa Main Mise sur l'Or Physique !

ICBC Standard Bank vient de rejoindre le système de compensation des métaux précieux de Londres, après être devenu, le mois dernier, animateur de marché pour la London Bullion Market Association.
Avec cette dernière prise de contrôle par une banque chinoise d’un méga-coffre à Londres, il ne reste que le coffre d’or de la HSBC (lire ici), où l’inventaire du GLD est aussi stocké, qui ne soit pas entre les mains de la Chine, ainsi que, bien sûr, le coffre de la Banque d’Angleterre.
Si l’on écarte la déclaration passe-partout selon laquelle l’ICBC, soutenue par l’État, cherche à "étendre ses services de compensation et de traitement," l’explication réelle des intentions de plus en plus claires de la Chine de devenir la force dominante dans le stockage de métaux précieux à Londres demeure nébuleuse.

Source : Zerohedge


https://www.goldbroker.fr/actualites


via SOURCE

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article