Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La procureur général des États-Unis a créé en septembre 2015 une "police globale" pour combattre le terrorisme. Le programme "Strong Cities Network" (SCN) vise l'espionnage des populations et l'échange d'informations entre les autorités locales, fédérales et internationales et ce, sous la juridiction des Nations Unies

* Je remets cet article publié l'an dernier parce que son sujet comporte une implication déterminante pour la liberté de nos sociétés occidentales.

Loretta Lynch a annoncé devant les Nations Unies que le bureau du procureur général, en collaboration avec plusieurs villes américaines, avait créé une initiative appelée "Strong Cities Network" (solide réseau des villes). Il s'agit de la mise en œuvre de règles et de lois de l'ONU (c'est ça l'Agenda 21) sur le sol américain, ce qui contourne le Congrès la Constitution du pays.

Le "Strong Cities Network", a déclaré Lynch, est un outil essentiel pour renforcer les capacités et les collaborations entre les autorités locales, fédérales et internationales face aux menaces terroristes. Elle définie ce réseau comme une plate-forme innovante qui permettra aux villes d'apprendre les unes des autres, de développer les meilleures pratiques et de renforcer la cohésion sociale et la résilience des communautés d'ici et de partout dans le monde. [versez une larme svp]

Le communiqué de presse officiel rapporte que "pour contrer l'extrémisme violent, nous devons agir avec détermination à tous les niveaux de gouvernance. Pour réussir, nous devons coordonner nos efforts et coopérer à travers les frontières. Le "Solide réseau des villes" permettra aux villes du monde entier d'échanger les ressources, les connaissances et les meilleures pratiques et d'être fortes dans la lutte contre la plus grande menace de notre société moderne."

Il s'agit ni plus ni moins d'une police mondiale qui a le droit d'intervenir à l'intérieur de toutes les juridictions pour maîtriser ou éliminer la menace terroriste. Une bonne chose dirons certains? Peut-être, mais c'est lorsque l'on prend connaissance de la définition du terrorisme domestique et des catégories de personnes qui y sont associées que cette "police mondiale" représente une menace sérieuse à nos droits et libertés. En fait, en peu de mots, cette force de police internationale risque de devenir le pouvoir exécutant de la gouvernance mondiale qui, très bientôt, ne tolérera aucune résistance.

Le lancement de ce programme a été fait le 29 septembre 2015 au siège des Nations Unies.

Publié par Isabelle

Tag(s) : #USA

Partager cet article