Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France: le nouveau calendrier vaccinal est arrivé !

Hallucinant d'amateurisme et aussi de dogmatisme, une fois encore! Les deux nouveautés sont... la fin des rappels pour la vaccination contre la fièvre jaune et la recommandation pour tous les seniors de 65 à 74 ans du vaccin.... contre le zona !

Accédez ici à la version 2016 du calendrier vaccinal français.

Concernant le vaccin contre le zona

Evidemment absurde. Comme tout vaccin à virus vivant, il est contre-indiqué chez les personnes immunodéprimées mais beaucoup de seniors ont déjà un système immunitaire affaibli ou à la peine (carences alimentaires, effet de l'âge et de la pollution et des vaccinations antérieures etc.). Comme d'habitude, pas un mot sur les risques vaccinaux graves et notamment les risques neurologiques graves des vaccins qui peuvent aussi lourdement atteindre les nerfs et cela dans un contexte où, ne l'oublions pas, seuls 1 à 10% des effets secondaires graves sont officiellement comptabilisés par les services de pharmacovigilance!

Extraits publiés sur le site du Quotidien du Médecin sur l'introduction de cette recommandation en faveur du vaccin contre le zona:

Pour le vaccin zona, « l'introduction du vaccin au calendrier est en conformité avec les précédentes recommandations du Haut Conseil de Santé Publique », indique le Pr Floret, président du Comité technique des vaccinations (CTV) et professeur de pédiatrie à l'université Claude Bernard de Lyon. Le vaccin zona est recommandé chez les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Une injection unique du vaccin zona est indiquée et « la nécessité d'une dose de rappel n'est actuellement pas connue », est-il indiqué dans le nouveau calendrier.

« Le zona a un pic d'incidence chez les personnes âgées et ce sont elles qui ont le plus de complications, indique le Pr Floret. Les algies post-zostériennes peuvent être très invalidantes et pendant des années. L'efficacité reste modérée pour la prévention du zona mais s'avère bien plus importante pour celle des algies post-zostériennes ».

Malgré une efficacité moindre, le vaccin zona peut être proposé jusqu'à 79 ans révolus pour 2016, la première année de mise en place. « Il n'y a pas d'intérêt à proroger une telle période au-delà d'un an, la plupart des personnes désireuses de bénéficier de ce rattrapage se faisant vacciner dans l'année », indique le calendrier. Ce vaccin vivant atténué est contre-indiqué chez les personnes immunodéprimées.

>> On se fout donc complètement du monde une fois encore car le vaccin fera encourir in fine aux patients: un risque d'immunodépression (tout vaccin favorisant ce phénomène) qui induira en lui-même un risque accru de zona + tout le champ des autres effets secondaires possibles dont les effets neurologiques + une efficacité médiocre. Ne nous leurrons pas, si le vaccin ne prévient pas le zona, il est peu vraisemblable qu'il prévienne les algies post-zostériennes. Et quand même bien même ce serait le cas, soyons hélas bien certains que le champ énorme de risques mal cerné et mal évalué en contre-partie viendra noircir fortement ce tableau prétendument en faveur du vaccin! La vaccination contre la varicelle que certains médecins irresponsables tentent déjà de généraliser chez les enfants a pour effet connu d'augmenter les taux de zona donc ce genre de vaccination provoque ce qu'un autre nouveau vaccin pour lequel il faut bien trouver et développer un marché est censé "résoudre"...

Publié par Paul

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article