Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zika: ou comment l'OMS transforme un virus banal en menace mondiale

Comment l'OMS peut-t-elle envisager une relation entre le virus Zika et les cas de microcéphalies alors que sur 3.448 recensés au Brésil seul 270 cas ont été confirmés et 6 d'entre eux seulement avaient le virus Zika.

1) D'après une étude d'une revue de Neurologie, 25 000 cas de microcéphalies sont diagnostiqués annuellement rien qu'aux Etats-Unis.

Pourtant, en 2009, la "menace Zika" n'était pas encore à l'oeuvre. Pourquoi ces nombreux cas n'ont-ils pas inquiété outre mesure le gouvernement américain à ce jour alors que 270 cas au Brésil motive l'OMS a déclarer ce virus comme une urgence de santé publique mondiale, tout en n'ayant objectivement, aucune preuve d'une relation de causalité entre ce virus et les cas de microcéphalies. Y aurait-il une autre cause plausible à ces cas?

2) Une étude de la revue scientifique Environmental Health Perspectives datant de 2011 indique que les pesticides peuvent provoquer ce type de malformation congénitale:

" La présence contre l'absence de niveaux quantifiables d'atrazine ou d'un métabolite spécifique de l'atrazine a été associé avec un ratio de restriction de croissance fœtale [odds (OR) = 1,5; 95% d'intervalle de confiance (IC), 1,0-2,2] et une petite circonférence de la tête (OR = 1,7; IC 95%, 1,0-2,7)."

" Le périmètre crânien était inversement associée à la présence de métolachlore urinaire quantifiable."

"CONCLUSIONS:

Cette étude est la première à évaluer les associations de résultats à la naissance avec de multiples biomarqueurs urinaires d'exposition aux herbicides triazines et chloroacétanilide. La preuve d'une association avec des résultats défavorables au niveau de la grossesse soulève des préoccupations particulières pour les pays où l'atrazine est encore en usage."



3) L'atrazine n'est visiblement pas le seul responsables puisque le glyphosate de Monsanto également.

Zika: ou comment l'OMS transforme un virus banal en menace mondiale

Une étude indépendante de 2010 indique qu'"Il y a de plus en plus de preuves soulevant des inquiétudes concernant les effets des herbicides à base de glyphosate sur les personnes vivant dans les zones où les herbicides sont intensément utilisées. Les femmes exposées pendant la grossesse aux herbicides exposent leur progéniture à des malformations congénitales, y compris la microcéphalie [petites têtes], anencéphalie [manque de grandes parties de cerveau et du crâne dans les embryons], et des malformations crâniennes ".

4) Un article de mai 2015 démontre que le Brésil est l'un des plus gros consommateurs de pesticides au monde et que cela semble préoccuper de plus en plus la population.

Est-ce qu'une menace virale gonflée pourrait dévier l'attention du peuple?

"Des procureurs brésiliens ont déclaré lundi qu'ils réclamaient au moins 50 millions de reais (16,6 millions $) auprès de fabricants multinationaux de pesticides pour des violations alléguées de sécurité dans un centre de collecte de contenants de pesticides utilisés."

"Le Brésil est l'un des plus grands producteurs agricoles du monde et de le plus gros acheteur de pesticides, selon Phillips McDougall, un cabinet de conseil et de recherche d'entreprise agricole, établi en Ecosse."

"Les accusations viennent de scientifiques, des régulateurs, des fonctionnaires et des consommateurs de la santé publique se plaignant de plus en plus que l'ascension du Brésil en tant que puissance agricole a conduit à une utilisation dangereuse et excessive de pesticides.

Reuters a rapporté en Avril qu'au moins quatre fabricants étrangers vendent au Brésil des pesticides qu'ils ne sont pas autorisés à vendre dans leurs marchés domestiques.

5) A part la soit disant relation entre Zika et microcéphalie (dont on attend toujours la moindre preuve), qu'est-ce qui justifie le branle-bas de combat de l'OMS? Voyons voir les symptômes:

"L’infection est asymptomatique dans les trois-quarts des cas. Les symptômes, quand ils existent, apparaissent trois à douze jours après la piqûre, sous forme d’éruption cutanée avec ou sans fièvre. A cela peuvent s’ajouter fatigue, maux de tête et courbatures, laissant penser à un syndrome grippal. Le virus peut aussi se manifester par une conjonctivite, un œdème des mains ou des pieds. Ces symptômes disparaissent généralement en deux à sept jours, précise l’OMS. A priori, l’infection est immunisante."

Conclusion: Le virus Zika, pour lequel l'OMS agite le spectre d'une pandémie mondiale, semble au final plutôt banal. Il n'est pas mortel, ne provoque pas de symptômes graves mais simplement une sorte de syndrome grippal. Il y a plusieurs études scientifiques qui attestent d'un lien entre les pesticides et les cas de microcéphalies. Parallèlement, aucune preuve sérieuse n'évoque un lien de causalité entre le virus Zika et les cas de microcéphalie. Malgré cela, plusieurs pays recommandent aux habitants de reporter leurs grossesses (plusieurs mois à plusieurs années selon les pays). Il convient de rappeler également que l'on ignore quels effets peuvent avoir les moustiques génétiquement modifiés financés par Bill Gates qui ont été lâchés au Brésil ni s'ils peuvent constituer un problème de santé public.

Références: Jon Rappoport (journaliste d'investigation)

Publié par Fawkes News

Guy Fawkes

1mondelibre3 février 2016

Peut-être une info à creuser...

Zika est une couverture : le cover-up sur un nouveau vaccin Tdap obligatoire au Brésil pour les femmes enceintes

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article