Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baisses des dotations de l'État : les départements sonnent l'alerte

Face à la baisse des dotations de l'État, les départements se disent asphyxiés et brandissent une menace : celle de couper les robinets des minama sociaux et notamment du RSA, ou à défaut, de procéder à une augmentation massive des impôts. "Nous sommes obligés de faire appel, hélas, aux contribuables", note Pierre Bédier, l'un des quatre présidents de département d'Ile-de-France qui menacent aujourd'hui.

Trouver une solution

Dans les Yvelines, les impôts locaux devraient augmenter : +125 euros en moyenne par foyer. Payer plus pour financer les départements, tous les habitants ne l'acceptent pas. Si les dépenses augmentent, c'est en partie à cause de la hausse du nombre de bénéficiaires du RSA (+10% par an dans le département). Car depuis 2004, c'est le département qui gère le RSA. Au départ, le coût était compensé par l'État. Mais avec le temps, l'État donne de moins en moins. Résultat : en 2012, il manquait 1,5 milliard d'euros. En 2015, ce serait plus de quatre milliards. Et les Yvelines ne sont pas le seul département à sonner l'alerte. Entre les départements et Matignon, les négociations continuent pour trouver une solution de financement.

SOURCE

Rely: baisse des dotations égale augmentation des impôts locaux

Samedi, les habitants se sont serrés dans la salle des fêtes pour écouter Jean-Marie Macke, leur maire.

Il faut compenser la baisse des dotations d’État. Comment ? L’équation est un casse-tête pour les communes. À Rely, on fait le choix d’augmenter les impôts locaux augmenteront. C’est nécessaire, selon les élus, pour pallier la perte de 17 000 € d’aides publiques et ne pas condamner le village à ne plus y investir. Jean-marie Macke l’a évoqué lors de son discours de présentation des vœux à la population samedi.

SUITE ET SOURCE

Yvelines : Conseil départemental : le budget et… la hausse d’impôts au menu

Les 42 conseillers départementaux se réunissent en séance ce vendredi matin à l’hôtel du département, à Versailles. A l’ordre du jour : le vote du budget 2016 et notamment la hausse de la part départementale de la taxe foncière, qui va passer de 7,58 % à 12,58 %, soit une augmentation de 66 %.

Une décision qui se traduira par une hausse moyenne de 125 € par foyer assujetti. A noter que Serge Morvan, le Préfet des Yvelines, ouvrira la séance avec le rapport d’activités 2015 des services de l’Etat dans le département.

source

Vers une hausse des impôts locaux à Bourges ?

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article