Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne pas voter est une forme de vote…

Attention à ne surtout pas me faire dire ce que je ne veux pas dire. Je ne suis pas là pour appeler à quelque vote que ce soit, ou pour prendre parti pour tel ou tel. Mes lecteurs citoyens électeurs prennent leurs responsabilités. Moi je suis là pour analyser et partager avec vous des réflexions.

Évidemment hier j’étais pendu aux réseaux sociaux et autres sources d’informations pour suivre cette soirée électorale que beaucoup qualifient d’historique alors que ces résultats sont d’une évidente logique pour celles et ceux qui écoutent et entendent ce qui monte de notre pays.

Je me suis laissé un peu de temps pour réagir, le temps que la poussière retombe. On se fiche comme d’une guigne du résultat du second tour et de la façon dont les petits arrangements entre amis ou pas, réussiront ou pas, à faire un barrage ou pas au Front National, car dans tous les cas, le FN a gagné. Il a gagné en assise, en importance, en représentativité, en respectabilité, il a gagné qu’il gagne ou qu’il perde en ayant tout le monde contre soi… Surtout, il a gagné la bataille des idées, ce qui est le plus important. Il a gagné la bataille quand on voit une gauche dépassée faire chanter La Marseillaise honnie et le Président demander de « pavoiser » alors qu’il n’y a pas avec 130 morts, de quoi pavoiser justement. Le FN a gagné et « ce n’est pas fini » comme le dit la publicité!


2012 Hollande/Sarko. 2017 Sarko/Hollande ?

On nous annonçait il y a quelques jours à grand renfort de tambours et trompettes que mamamouchi premier (béni soit son nom, nous sommes en état d’urgence je ne veux pas être privé de mon ordinateur) était au plus haut dans les sondages et que sa côte de popularité avait explosé… heu bondi pardon, le mot « exploser » par les temps qui courent pourrait prêter à une dramatique confusion sémantique… et avec l’état d’urgence, déjà qu’on assigne à résidence les écologistes qui piègent les courgettes et décapitent les champs de maïs transgéniques, il vaut mieux être extrêmement prudent. Bref, les Français ont beau avoir trouvé que Winnie l’Ourson savait bien faire le beau, ils viennent tout de même de vendre la peau de l’ours après l’avoir tué (électoralement parlant s’entend, et c’est un jeu de mot avec « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… je précise pour la police politique, la DGSI).

Reprenons. 2012, Sarko se fait sortir (de justesse) en raison de son attitude qui a franchement agacé plus d’un citoyen, d’un comportement souvent indigne et d’une politique profondément atlantiste reniant tout l’historique gaulliste.

2012 toujours, Hollandouille est élu malgré lui parce qu’un ex-directeur du FMI a voulu sauter sur tout ce qui bouge dans une chambre de motel américain… Bref, ce n’est pas un plébiscite. Il est élu fondamentalement faute de mieux. Et faute de mieux ne sera pas terrible, je dirais même que le bilan est tout bonnement catastrophique et lamentable. Résultat assez logique en 2017 Hollandouille sera sorti avec pertes et fracas par les citoyens profondément agacés.

MAIS personne ne veut comprendre… ils vont donc tous les deux se représenter….
Et c’est là que tout devient totalement absurde et dramatique.

On s’oriente clairement vers le fait de nous proposer en 2017 le match retour de 2012. Encore le choix entre Sarko et Hollande, certains disent même la peste et le choléra ce qui n’est vraiment pas sympa pour ces deux maladies.

Ce que montrent les résultats de ces élections c’est que ces deux gus viennent de se faire sans ambiguïté « tarter » dans les grandes largeurs.

Il va falloir en 2017 proposer d’autres choix et il en va de la crédibilité démocratique de nos partis ! Appel au coup d’État de la candidature !!

Je suis un garçon profondément pacifique. Je parle d’un coup d’État de la candidature. Cela veut dire qu’il faut qu’à gauche, la gauche vire Hollande. Tenez, par exemple, il faudrait que Manu dise tchao (manu tchao c’est de l’humour) à Winnie et qu’il n’attende pas 2022 parce qu’en 2022 il sera trop tard. Enfin Manu, je pense à lui parce que c’est lui qui tient la matraque et que c’est l’état d’urgence, faut bien fayoter un peu… donc des Manus y’en a d’autres à gauche, comme Macron… enfin à gauche je ne sais pas, mais vous avez du saisir l’idée, c’est que la gauche se charge de virer le capitaine de pédalo pour proposer une véritable alternative aussi.

Pareil à droite, il faut virer Sarko. Il faut proposer aux Français de véritables choix. Des choix de projets autres que les bêlements européistes des éléphanteaux de « l’UMPS » comme dit la Marine avec le succès que l’on voit… bien que d’après Le Foll, la gauche est le premier parti de France… là je dois vous avouer je ne m’y attendais pas, mais j’avais tort, car après la croissance négative et l’inversion de la courbe, il ne faut plus être étonné des prouesses et des fulgurances intellectuelles des socialos capables de voir une victoire dans la pire des « branlées » électorales de l’histoire de France. En 39 aussi ils voyaient tous des victoires. Ce n’est pas les mêmes, mais c’est exactement le même esprit.

Il faut proposer d’autres projets et portés par d’autres hommes sinon, ce n’est pas un barrage au FN que vont offrir nos deux ex-futur présidents à Marine mais une autoroute vers l’élection et cela pour une raison simple.

Si la provocation ultime de nos dirigeants est de nous proposer le match retour Sarko/Hollande alors beaucoup de nos concitoyens voteront en n’allant pas voter et arrêtez avec le niveau 0 de réflexion et de la pensée qui consiste à clamer que « l’Europe c’est la paix », ou encore « voter c’est un droât et c’est aussi un devoirrrrr »…. Voter est effectivement un droit et ne pas voter également surtout lorsque votre choix est par nature limité à ce que vous propose le système politique établi.

Je ne vous dis pas de voter ou pas. Je vous dis que je comprends parfaitement ceux qui ne veulent voter ni pour Sarko parce qu’ils ont voté contre en 2012, ni pour Hollande parce qu’ils étaient déjà contre en 2012 ou qu’ils seront des déçus de 2017.


Dans tous les cas ces deux gus sont cramés.

Alors il reste Marine. Il y a ceux qui voteront Marine et qui sauteront le pas du vote FN malgré le fait comme le disait très justement Jean-François Khan de Marianne pendant la soirée électorale que tout le système prend position contre Marine le Pen. Et puis il y a ceux qui ne s’y résoudront pas mais qui n’iront pas jusqu’à donner leur vote à ces deux nuls qui ont déjà eu leur chance, qui ont déjà exercé le mandat suprême et qui ont tous les deux pour des raisons différentes lamentablement, pathétiquement échoué. Ne pas voter, deviendra évidemment encore plus en 2017 une forme de vote. Il consistera à dire je « m’en lave les mains ». Et l’histoire encore une fois est rarement écrite par des majorités claires. Souvent par les minorités dans le silence assourdissant des démissionnaires. Et les démissionnaires, ne sont pas démissionnaires par hasard ! Il y a bien des raisons. Il faut les voir et les entendre.


L’effondrement de la gauche de la gauche !

Toujours, Khan s’est illustré en posant le sujet (sans aller jusqu’au bout et y répondre) en disant qu’il faudrait bien se poser la question de cet effondrement de la gauche de la gauche et pourquoi même des gens très à gauche se retrouvaient à voter Front National…

Partant du principe que globalement le programme économique de Marine et de Jean-Luc c’est bonnet bleu et rouge bonnet, la seule différence majeure dans l’esprit des électeurs moyens c’est évidemment l’immigration, l’étranger, l’islamisme etc…

Personne n’ayant le courage de le dire et de poser le constat somme toute d’une évidence biblique (pardon pour cette expression qui fait une entorse à la bien-pensance laïque), je m’y colle. Les Français en ont raz-le-bol de la chienlit sous toutes ses formes. 50% de vote FN à Calais… A votre avis, ça veut dire plus de migrants ou moins ? Non je pose la question parce qu’à priori pour certains c’est pas encore assez clair.

Vous pouvez aimer les migrants, être humaniste, être socialiste, évidemment nous sommes tous pour sauver tout le monde et aider son prochain (même si c’est Jésus qui l’a dit, on a le droit de le faire quand même, même si on ne croit pas en lui), il n’empêche qu’à un moment on ne peut pas accueillir tout le monde tout de suite et en même temps alors même que nous sommes empêtrés dans d’évidentes difficultés internes avec certaines de nos banlieues.

L’échec de la gauche de la gauche signifie donc sans conteste que nos concitoyens attendent que l’on « gèle » la situation. STOP. Stop.

Gérons tout cela, remettons de l’ordre, intégrons, assimilons, réparons notre France en proposant un projet fort et disons-le une vision pour que nous nous remettions à avancer tous ensemble avec nos différences en regardant tous dans la même direction.

Cela ne pourra pas être fait par ceux qui s’annoncent candidat pour 2017 à savoir Hollande et Sarkozy.

Il est indispensable de s’affranchir de ces deux personnages pour proposer au peuple de France une véritable direction. Ce sera au PS et aux Républicains de renverser ces deux ambitieux, prêt à sacrifier un pays entier sur l’autel de leurs égos réciproques.

Hollande et Sarkozy. Disparaissez, vous êtes la défaite de la France. L’incarnation de l’échec!

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT

Publié par Paul

Le parti abstentioniste gagne. 44 600 000 votants. 49,8 % d’abstention et c’est Marine qui gagne ?

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article