Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président du Medef a de nouveau critiqué le statut actuel du contrat à durée indéterminée, mardi 3 novembre, dans les "4 Vérités", sur France 2.

"Le CDI, tel qu'il est fait, est très inquiétant, très anxiogène [pour les patrons]." Pierre Gattaz, le président du Medef, principale organisation patronale française, a une nouvelle fois remis en cause, mardi, le statut actuel du contrat à durée indéterminée (CDI), mardi 3 novembre, sur France 2 (vers 4 minutes 05).

Ces nouvelles critiques interviennent alors que la ministre du Travail, Myriam El Khomri, doit présenter, mercredi, ses orientations de réforme du Code du travail alors que son projet de loi est prévu pour début 2016.

"Intégrer des clauses de séparation"

"Il faut absolument faire en sorte que ce CDI soit beaucoup plus sécurisé. Nous préconisons que, quand on signe un contrat avec un salarié, l'on puisse intégrer des clauses de séparation, comme un contrat de mariage, a-t-il déclaré dans "Les 4 Vérités". Comme ça, le salarié sait, dans cinq ans, dans dix ans, dans deux ans, dans quelles conditions il va partir.

D'après Pierre Gattaz, "aujourd'hui, c'est la loterie. Aujourd'hui, personne ne sait. On va aux prud'hommes et on ne sait pas ce qui va se passer aux prud'hommes. C'est une insécurité terrible pour le salarié lui-même et pour l'entrepreneur". Le président de l'organisation patronale estime que les patrons des petites et moyennes entreprises (PME) renonceraient à embaucher pour cette raison.

Source via les M.E.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article