Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La famille Touitou possédait le Bataclan depuis 1976. Le 11 septembre 2015, la salle de spectacle -transformée vendredi en scène de carnage- fut cédée au groupe Lagardère par ses ex-propriétaires engagés en faveur d'Israël.

L'information provient de sources qu'il sera difficile de qualfier d'"antisémite" ou de "complotiste" : The Times of Israel et l'Agence télégraphique juive.

Les deux organes de presse rapportent des propos tenus par les frères Laloux (Pascal et Joël) et accordés à la seconde chaîne de télévision israélienne : ces deux hommes affirment avoir vendu le Bataclan le 11 septembre dernier (au groupe Lagardère qui a choisi de conserver ses gérants Jules Frutos et Olivier Poubelle) en raison de la récente émigration de l'un d'entre eux (Joël) en Israël.

Soit deux mois avant la prise d'otages du 13 novembre qui causa la mort de plus de 89 spectateurs (sur la centaine de victimes fauchées au total par les attentats).

Le Bataclan, vendu le 11 septembre par son détenteur parti en Israël

Rappel : Michel Emsalem, propriétaire de l'Hyper Cacher, avait vendu son magasin la veille de l'acte terroriste au cours duquel quatre personnes -enterrées par la suite en Israël- ont été retrouvées mortes.

Originaire de Tunisie et enterré (en 2000) à Jérusalem, le père des frères Laloux, dénommé Elie Touitou et surnommé Kahlaoui Tounsi, était un célèbre chanteur dans les années 60. En 1976, cet ex-associé d'Enrico Macias avait acquis la prestigieuse salle de spectacle du Bataclan.

Dès les années 80, ses deux fils se sont répartis la gestion du lieu : le management pour Pascal et la programmation pour Joël.

Si ce dernier est désormais installé en Israël, son frère Pascal est également investi dans le régime de Tel Aviv, notamment en raison d'"obligations professionnelles" (non précisées) selon un article du Parisien paru le 21 décembre.

Le Bataclan, vendu le 11 septembre par son détenteur parti en Israël
Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article