Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

États-Unis: au niveau économique, c’est la panique totale et leur seule solution, c’est la guerre!

Ils tentent toujours de maintenir les apparences alors que la situation n’est même plus désespérée, c’est pire! Concrètement, c’est la panique totale. La dette est si élevée que le plafond a dû être relevé, encore… Et plus rien ne peut arrêter la chute de ce pays en faillite totale, bien pire que pour la Grèce ou le Portugal, hormis un nouveau conflit mondial qui épargnerait aux états le remboursement de leurs dettes colossales.

Cela permet pour certains de mieux comprendre l’ensemble des mensonges de cette nation: les raisons pour lesquelles les guerres sont déclenchées, l’ensemble des sanctions et provocations envers la Russie de Poutine (notamment au sujet de l’Ukraine), la présence renforcée renforcée depuis quelques jours en mer de Chine ce qui irrite au plus haut point le gouvernement chinois.

Bref, nous sommes en pleine psychopathie économique et toujours personne pour tenter de freiner les États-Unis qui non seulement vont entrainer le monde dans un conflit dont personne ne veut, mais qui risquent également de sentir passer le retour de bâton puisque ce sont les BRICS dans leur ensemble qui vont riposter, c’est à dire la Chine qui est maintenant la première économie mondiale, les russes maîtres en stratégie militaire (et en patience dirait-on…), l’Inde, et même l’Iran qui ont décidé de rejoindre les BRICS. Cela explique également pourquoi les États-Unis se sont autant rapproché de Cuba ces derniers mois, puisque la petite île si proche des Etats-Unis devait se retrouver aux côtés des Etats-Unis en cas de conflit, et non de la mère Russie comme elle l’a toujours fait.

Le dernier clignotant rouge est aujourd’hui allumé par Pierre Jovanovic dans sa dernière revue de presse qui quoiqu’en disent certains, l’avait bien expliqué depuis des années, et il ne s’est pas trompé non plus…

Deux déclarations majeures venant de la FED américaine et de la BCE résument tout ce que je vous expose ici depuis 7 ans, et plus encore dans le livre 666: la planche à billets a détruit le monde, et maintenant MEME les responsables de la FED ne savent plus quoi faire, et constatent leur échec. Ainsi John Williams, le patron de la Fed de San Francisco a involontairement reconnu qu’ils ont perdu le contrôle de la situation: « I see this as more of a warning, a red flag, that there’s something going on here that isn’t in the models, that we maybe don’t understand as well as we think« .

Traduction de ses propos: « JE VOIS CELA COMME UN AVERTSSIEMENT, COMME UN DRAPEAU ROUGE… IL Y A QUELQUE CHOSE (dans la situation et dans nos graphiques) QU’ON NE COMPREND PAS AUSSI BIEN QU’ON LE PENSE »…!!!

Eh bien vous et moi, on comprend très bien… Les planches à billets folles fabriquent des taux zéros, et même des taux négatifs qui vont ruiner les populations qui ont encore quelques économies.

S’ils montent le taux, le monde explose, s’ils le maintiennent à 0, ils l’étranglent progressivement.

Venant de la Fed, une telle phrase est un aveu d’échec, pur et simple…

Surtout quand vous mettez en face les 20 trilliards de planches à billets diverses et variées qui étaient censées redémarrer l’économie… Lire ici Reuters, et comprenez qu’ils se gardent bien de parler de PQ Dollar mais bien de taux 0%… qui en est l’enfant direct le plus visible.

Chers lecteurs, je vous demande en toute amitié de bien méditer là dessus car cela veut bien dire que les Américains ont définitivement perdu le contrôle de la situation, et que leur seule solution pour « sauver la face » consiste à déclencher une guerre afin de masquer l’explosion de Wall Street, des banques et des comptes de la Nation, sans parler de leur dette (qui a été agrandie encore une fois jusqu’en… 2017 !!!!) .

J’explique cela depuis 7 ans, mais maintenant vous voyez que tout se met en place naturellement.

Et si un seul aveu de la Fed ne vous suffit pas, je vous en présente un autre, tout aussi récent, du patron de la BCE lui même, Mario Draghi (qui va continuer sa planche à PQ Euros car il n’ pas le choix), vu par mes confrères de Zero Hedge:

« Perhaps the most interesting passage comes at the outset with Draghi essentially admitting that global QE has demonstrably failed… He said: « The conditions in the economies of the rest of the world have undoubtedly proved weaker compared with a few months ago, in particular in the emerging economies, with the exception of India … the potential slowdown in the United States, the causes of which we need to understand fully …
We expect inflation to remain close to zero, and maybe even to turn negative, at least until the start of
2016″. »

Lire ici l’analyse de ZH et l’interview de Draghi ici sur Ecb.Europa.eu.

Traduction: encore plus de commerces fermés partout en France, encore plus de chômage et encore plus de manipulation des médias pour que nos politiques-marionnettes gardent leur pouvoir.

Traduction 2: c’est ma la liste des licenciements massifs qui continuent sans interruption depuis mai 2012. Selon mes « calculs » faits à l’époque, la rupture entre « nombre de chômeurs » et « nombre d’actifs dans le privé » devrait avoir lieu en 2017. Il y aura trop de chômeurs pour les payer chaque mois, et cette facture mensuelle viendra s’ajouter au remboursement de la dette, et des intérêts composés de la dette à payer aux banques étrangères.

Traduction 3: Aidée par la NSA, Washington continue à rançonner les pays. Après la BNP, c’est le Crédit Agricole cette fois qui a été obligé de payer une rançon de presque 1 milliard d’euros aux Américains. Ce ne sont plus des politiques qui dirigent ce pays mais bien les frères Dalton, des voleurs de grand chemin. Cela permet à Washington d’arrondir ses fins de mois avec l’argent des déposants français. En effet, où croyez-vous que le Crédit Agricole est allé chercher cet argent? Sinon sur votre compte? Et Washington fait ça avec tous les autres pays pour sauver son budget comme il le peut…

Dans tous les cas, vous lecteurs, vous êtes avertis et vous serez prêts.

Ajout logique: les Français continuent à retirer leurs économies massivement, soit parce qu’ils n’ont plus d’argent, soit parce qu’ils les mettent à l’abri. « En septembre, les Français ont retiré 3,25 milliards d’euros de leurs Livret A et LDD … Depuis janvier, le manque à gagner pour le Livret A atteint 6,2 milliards d’euros … pour le Livret de développement durable (LDD) … 1,18 milliard d’euros depuis janvier … la baisse du taux du livret A et du LDD, passé de 1 % à 0,75 % au 1er août 2015, les a sans doute encouragés« , lire ici la Tribune ou les Echos, merci aux lecteurs. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2015

Article complet sur Jovanovic.com

Et puisque l’ensemble des traitres de Washington s’apprêtent à lancer le pays dans le mur avec les conséquences qui sont prévisibles et inévitables, il faut surtout éviter que la population ne l’ouvre trop et que les moutons ne bougent, donc, ils ont adopté le CISA, du très lourd pour surveiller tous ceux qui pourraient représenter « une menace ». Quelque chose me dit que les camps FEMA vont finir par se remplir…

Une loi sans précédent

Cybersecurity Information Sharing Act (CISA). Quatre mots pour une loi qui pourrait à jamais changer la vie privée des américains sur Internet. Le Sénat américain a finalement adopté, sans aucun amendement, la loi qui terrorise le web depuis quelques mois. La loi permet aux entreprises américaines de récolter toutes sortes d’informations sur leurs clients, y compris des informations qui n’ont rien à voir avec ce qui pourrait normalement intéresser l’entreprise. Mais surtout, la CISA prévoit la transmission de toutes ces informations à toute agence fédérale américaine qui en ferait la demande. C’est à dire la NSA, le FBI, mais également toute autre agence dont l’activité n’a rien à voir avec le renseignement ou l’enquête.

L’information transmise doit en théorie contenir « des informations sur des menaces de cybersécurité » qui pourraient intéresser les autorités. Mais la définition donnée de ces informations est vague et sans contenance, si bien que tout peut devenir une menace de cybersécurité, et donc devenir une donnée transmissible légitimement aux autorités…

La nécessité de se protéger avec un VPN

Le CISA rappelle qu’au lieu de protéger la vie privée des citoyens, les gouvernements rivalisent d’imagination pour approfondir l’espionnage illégitime des données personnelles des internautes. Les dérives sont multiples et vont à n’en pas douter se poursuivre. L’opinion s’était scandalisée, au moment de l’Affaire Snowden, des abus perpétrés par les agents de la NSA. Le CISA légalise des espionnages sans commune mesure avec ce qui était pratiqué à l’époque.

Le CISA facilite ainsi considérablement la transmission d’informations aux autorités qui, par conséquent, peuvent librement formuler leurs demandes aux entreprises sans que la nécessité des requêtes n’ait à être prouvée. De quoi faciliter largement l’espionnage. Les leçons de Snowden n’ont donc pas été tirées, loin de là.

Article trouvé sur: Comparatif-vpn.fr

Source: Conscience du peuple

Pensez-vous réellement que nous allons y échapper? Nos politiques dans leur ensemble sont soumis et maintenus en laisse, que cela soit par la menace comme par d’autres méthodes aussi peu orthodoxes. N’oubliez pas qui dirige réellement de toute manière, De Villiers l’a bien expliqué en un seul mot: Bilderberg, et il parle en connaissance de cause, il a fait partie du panier de crabe que sont nos politiciens.

Alors énième rappel au sujet des États-Unis et de leur situation, puisque le bourrage de crâne est une méthode qui fonctionne, pour preuve les médias et nos politiques l’utilisent:

Certains vont dire que si, les États-Unis sont une chance pour notre économie, que cela peut sauver l’Europe, ils ont les dollars, ils ont le pétrole, ils sont puissants, sauf que les USA sont dans un état financier pire que la Grèce, et que leurs dollars ne sont plus qu’un souvenir.

  • 80 % de la population des Etats-Unis est pauvre ou en passe de le devenir (source: Countercurrentnews.com)
  • 20.000 entreprises américaines en rapport avec le gaz de schiste risquent la faillite (Source: RTL), faits confirmés dernièrement de la plus belle manière (source: insolentiae)
  • La dette du pays est de 60 000 milliards de dollars (la France 2 000 milliards à peine) (source: Business bourse)
  • La valeur du dollar s’est effondrée et il ne vaut plus grand chose (source: Research.stlouisfed.org)
  • La vélocité de cette monnaie est en chute libre. Comprenez par-là que de plus en plus de pays abandonnent cette monnaie pour faire des affaires au niveau international (source: Seekingalpha.com), d’ailleurs, la Chine a récemment laissé tomber le dollar pour ses transactions quant au pétrole (source: insolentiae)
  • 72 % des travailleurs américains gagnent moins de 5000 $ par an, soit moins de 416$ par mois (soit 373 euros) (source: Richesinresources.com)
  • Depuis l’an 2000, l’inflation a dépassé les 50% (source: Tradingeconomics.com)
  • En 2014, 46 millions d’américains bénéficiaient de bons d’alimentation (source: Statisticbrain.com)
  • 93,77 millions d’américains sont en dehors de la population active (source: Businessbourse.com)
  • Une des dernières armes de menace de masse des américains restait le réseau SWIFT, plus pour longtemps, les chinois viennent de lancer une alternative (source: Sputniknews.com)
  • Les stocks d’or de la Comex sont au plus bas, ce qui est très mauvais signe… (source: Goldbroker.fr)
  • Les pays n’ont plus confiance et récupèrent leur or stocké aux États-Unis (source: Sputniknews.com)
  • Les États-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence (source: Reseauinternational.net), et ils s’apprêtent à recommencer avec un troisième conflit mondial, car si un tel conflit éclatait, ils n’auraient plus à payer leurs dettes. D’ailleurs, cela parle de confisquer de nouveau l’or des américains, exactement comme en 1933 juste avant la seconde guerre mondiale (source: 24hgold.com).

Plus sur: Pour les retardataires et ceux qui viennent de découvrir qu’ils se font enfumer par les sujets d’actualité du moment, petit rappel de la situation actuelle

source les M.E. via paschalis

Tag(s) : #USA

Partager cet article