Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mars | Mars, la planète rouge

Voici une petite enquête tirée de l’intéressant site « Café des Sciences » qui cherche à découvrir ce qui pourrait bien motiver la mystérieuse conférence de presse sur Mars, initiée par la NASA demain à 17h30.

 

Une « découverte majeure » au sujet de Mars sera

annoncée

Lundi 28 sept. par la NASA à 17h30 (heure française)

La NASA va annoncer une « découverte scientifique majeure » au sujet de Mars Lundi soir (17h30 heure française), voir l’annonce de la conférence de presse :
Cette annonce de conférence de presse est arrivée jeudi soir, elle est plus qu’intriguante dans les termes utilisés. On ne sait pas du tout de quoi il s’agit, les informations étant sous embargo jusque Lundi à 17h (heure française).
En attendant avec fébrilité l’heure tant attendue, on peut essayer de jouer au petit jeu des devinettes à partir de tous les indices qui se cachent dans cette annonce du site de la NASA. De quoi pourrait-il donc bien s’agir ? Découverte d’eau liquide ?, explication de la présence de méthane ?, explication de la disparition de l’atmosphère martienne ?
Tout d’abord, prenons le titre de la page :  NASA to Announce Mars Mystery Solved
On parle donc d’un mystère qui serait résolu. Bien. Un mystère, c’est quelque chose que l’on observe mais qu’on ne comprend pas, a priori. Donc, ce ne serait pas la découverte d’un fait nouveau, mais bien plutôt une explication de quelque chose d’incompris jusqu’alors…
Ensuite, nous avons la précision sur l’embargo :
(Nature Geoscience has Embargoed Details until 11 a.m. EDT Sept. 28)
 
OK. Il y a donc un papier associé à cette annonce, et qui est publié dans Nature Geoscience. Le journal choisi pour la publication n’est sans doute pas choisi par hasard. Cela concernerait plutôt de la planétologie « pure et dure » je dirais. Il y a un point à relever, il est dit que ce sont les détails qui sont sous embargo. L’info sans détails est peut-être déjà diffusée…
 
Continuons avec le début du texte de l’annonce proprement dit :
NASA will detail a major science finding from the agency’s ongoing exploration of Mars during a news briefing at 11:30 a.m. EDT on Monday, Sept. 28 at the James Webb Auditorium at NASA Headquarters in Washington. The event will be broadcast live on NASA Television and the agency’s website.
La NASA parle donc d’une découverte majeure de l’exploration martienne en cours, sans préciser si il s’agit du robot Curiosity, ou bien de l’orbiteur. Essayons de décortiquer qui sont les participants de cette conférence de presse pour essayer de trouver le thème potentiel…
News conference participants will be: 
– Jim Green, director of planetary science at NASA Headquarters
– Michael Meyer, lead scientist for the Mars Exploration Program at NASA Headquarters
– Lujendra Ojha of the Georgia Institute of Technology in Atlanta
– Mary Beth Wilhelm of NASA’s Ames Research Center in Moffett Field, California and the Georgia Institute of Technology
– Alfred McEwen, principal investigator for the High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE) at the University of Arizona in Tucson
Nous avons donc tout d’abord Jim Green, directeur des sciences planétaires à la NASA. Du lourd… Ça doit vraiment être une annonce importante. Mais cela ne nous en dit pas plus. Ensuite, Michael Meyer, qui est le responsable du programme d’exploration de Mars, à nouveau un ponte, qui paraît logique d’être là si son boss est là aussi.
Poursuivons avec les personnalités intéressantes du point de vue science :
Lujendra Ojha, ah, voilà une bonne piste. Il s’agit d’un jeune chercheur en cours de thèse au Georgia Institute of Technology d’Atlanta, et bingo, il a un site web perso! Il y écrit son domaine de recherche… Eh eh… Ce jeune chercheur d’origine indienne travaille sur les traces d’eau de Mars… Il indique la liste de ces publications depuis 2012. Bon, parmi ces 5 dernières publis, un truc revient plusieurs fois, notamment dans deux articles où il est le premier auteur, en 2013 et 2014, et ça concerne ce qui est appelé les Recurring Slope Linae (RSL). C’est quoi ça ? Et bien il s’agit effectivement d’observations intriguantes, pour ne pas dire mystérieuses (cohérent avec le titre de l’annonce), car ce sont les structures en forme de stries qui sont observées sur les bords de certains cratères de Mars et qui évoluent en fonction de l’insolation, comme si… comme si de l’eau y coulait périodiquement…
Mais poursuivons la liste des intervenants, nous avons ensuite Mary Beth Wilhelm. Rebingo ! Il s’agit là encore d’une doctorante, qui elle aussi possède son site perso, où elle raconte sa recherche, et devinez sur quoi elle travaille ? La préservation des biomarqueurs dans les environnements analogues à ceux de Mars… En gros, elle étudie des échantillons du désert aride de l’Atacama, très similaire au sol Martien pour voir comment se conservent ou se dégradent des lipides… Tout un programme.
Enfin, le dernier intervenant est Alfred McEwen, qui est le responsable scientifique de l’instrument HiRISE de Mars Reconnaissance Orbiter. Cela nous dit simplement que les résultats annoncés ont été obtenus par imagerie, il ne s’agit donc en rien des robots crapahuteurs. D’ailleurs, l’un des deux papiers de Lujendra Ojha sur les RSL, celui de 2014, s’intitule « HiRISE observations of Recurring Slope Lineae (RSL) during southern summer on Mars » (Icarus, 231, 365-376).
Voilà ma conclusion sur cette petite recherche bibilographique : Nous avons donc des observations intriguantes effectuées par HiRISE puis analysées par un chercheur spécialiste des traces d’eau sur Mars, qui pourraient avoir trouvées une explication en terme d’eau liquide, et qui impliquerait que des biomarqueurs auraient pu survivre dans ces cratères… La NASA va sans doute annoncer Lundi ce que sont les Recurring Slope Linae, un phénomène probablement lié à la présence d’eau liquide ou des éléments organiques…
Je me trompe peut-être complètement, mais je me suis bien amusé à chercher… Réponse Lundi à 17h30 sur le site de la NASA, ou celui de NASATV.
Exemple de Recurring Slope Linae sur le cratère Garni (NASA)

A LIRE EGALEMENT :

Tag(s) : #CIEL et ESPACE

Partager cet article