Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est annoncé, et cela commence même ce 1er Septembre car ce que fait la Russie en Ukraine, non seulement c’est inacceptable, mais de plus leur propagande est de plus en plus mal vue par l’Europe, logique, puisqu’elle est de plus en plus populaire auprès des internautes qui pensent trouver là une information plus libre et plus réaliste. Il est vrai que si chaque pays au travers ses médias sous contrôle fait tout pour apporter de l’eau à son propre moulin, le son de cloche du voisin peut gêner.

De ce fait, la propagande russe doit être combattue, et pour cela, une « task force » est mise en place directement à Bruxelles comme nous l’apprend un court article du Nouvel Obs. C’est une dizaine de spécialistes de la communication et de russophones qui vont répondre à la désinformations et soutenir les médias indépendants russes, et qui dit médias indépendants, dit médias contrôlés par la CIA comme l’explique Udo Ulfkotte, un ancien rédacteur en chef d’un des plus grands quotidiens allemands de grand tirage, le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Udo Ulfkotte a d’ailleurs admis que lui-même avait travaillé pour la CIA. Mais ne soyons pas soupsonneux, les médias indépendants travaillent sûrement pour la bonne cause, cela se saurait sinon…

Ce sont les pays de l’ex-bloc soviétique qui ont fait pression sur les 28 pour que cet organisme porteur de vérité absolue qui a pris ses quartiers au sein du service diplomatique de l’UE puisse voir le jour.

http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2015/08/16263067russe-bmp.bmp

 

Au fait, quid de la propagande européenne ?

 

Car s’il y a propagande d’un côté, on peut aisément craindre qu’elle soit possible de l’autre, alors nous devrions nous repencher sur la dangerosité et la responsabilité de Poutine en Ukraine, est-il oui ou non responsable du chaos en Ukraine comme nous l’ont si bien expliqué nos médias occidentaux, nos politiques, nos députés, et tous les bien-pensants bobos bhlisés? Qu’il soit dangereux, cela ne fait pas trop de doute, mais qu’il soit responsable… Autant regarder les faits tels qu’ils sont, avec liens à l’appui pour bien vérifier chaque argument:

Le 20 novembre 2013, la veille du refus par le gouvernement ukrainien de signer l’accord d’association avec l’Union Européenne, le député Oleg Tsarov dénonçait à la Rada (le Parlement ukrainien) l’ingérence des États-Unis via leur ambassade à Kiev

les accusant de travailler au déclenchement d’une guerre civile en Ukraine, notamment par le biais des TechCamps. Les TechCamps sont « des sessions de formation à l’utilisation de réseaux sociaux au service de l’action, autrement dit d’agitprop, en faveur du déclenchement de révolutions colorées. Elles font partie de l’initiative “Société Civile 2.0” du Département d’État américain qui en finance une grande partie« . La même technique a été utilisée pour le déclenchement des printemps arabes organisés par les Etats-Unis suivant un article du New York Times.

 

Et ce ne sont que quelques faits parmi beaucoup d’autres qui montrent que si renversement du pouvoir il y a eu, non seulement Poutine n’aurait rien eu à gagner avec celui-ci, mais qu’au contraire, cela aurait été « tout bénef » pour les Etats-Unis. Les Etats-Unis VEULENT un nouveau conflit qui serait un minimum salvateur pour leur économie, puisque financièrement ils sont dans une situation apocalyptique, et que cette nation n’existe que par la guerre: sur 239 années d’existence, 220 années de conflits.

La guerre ne sera pas évitable puisque les Etats-Unis ne le souhaitent pas. Quand à la Russie, ils subissent toujours plus de sanctions qui sont contre-productives puisque les montants que l’EU a perdu en n’exportant plus en Russie se comptent en milliards.

Depuis, qu’avons-nous pu constater?

Quand à l’OTAN, « outil de paix » dans le monde, elle est menacée par la Russie, il ne faut pas l’oublier, cette carte le prouvant:

07-bases-otan

À l’heure tout n’est plus que propagande, l’ennemi ultime étant Poutine, et systématiquement, il faut défendre et soutenir l’Ukraine avec son gouvernement à la botte des Etats-Unis. L’ensemble de « l’empire » soutient maintenant une bande de néo-nazis sans dénoncer le moins du monde les mensonges autours, ce qui n’est plus une surprise de toute manière venant des Etats-Unis qui n’hésitent pas à menacer pour atteindre leurs buts, ils ont déjà un sacré passif dans le domaine:

Pour rappel également, les Etats-Unis ont refusé d’interdire la glorification du nazisme à l’ONU, ça, c’était le petit plus…

Alors, c’est toujours Vladimir Poutine le dangereux et le responsable de la situation en Ukraine?

Source les M.E.

Tag(s) : #Nouvel Ordre Mondial

Partager cet article