Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.lepoint.fr/images/2015/09/20/2107503lpw-2107582-article-jpg_3064994.jpg

Il y a quelques jours le directeur du Guide du routard, sésame des voyageurs, annonçait la création d'un livre pour réfugiés. Hello, c'est le nom d'un guide qui devrait faciliter la vie des migrants qui arrivent en Europe et, bien souvent, ne parlent pas la langue de leur pays d'accueil.

Cette initiative émane du Guide du routard qui devrait publier le livret dans les prochains jours. Le guide "s'adresse aux ONG (organisations non gouvernementales)" face au manque de traducteurs, explique Philippe Gloaguen dans le Journal du dimanche. "Les Erythréens, par exemple, parlent des dialectes que personne ne connaît en France", souligne le directeur du guide.

Pour réaliser le guide, le Routard s'est associé avec des ONG ainsi que des associations qui donnent des cours de français, ou encore de la fédération d'associations de solidarité et de réinsertion sociale (FNARS). "Nous n'avions jamais édité un guide dans un but humanitaire", reconnaît Philippe Gloaguen. 

 
Des applications dédiées

Hello se présentera sous forme de BD sans paroles, organisée autour de thématiques relatives à la vie des réfugiés. Des pages sont ainsi consacrées à la vie pratique, sur l'argent, la santé mais aussi l'alimentation. Il suffira alors au migrant d'indiquer quelles sont les pages qui le concernent.

Savoir quelle frontière est désormais fermée, quel bus prendre, ou la procédure à suivre pour obtenir l'asile... Une application a été développée pour permettre aux migrants d'avoir toutes les informations en temps réel. L'application compte déjà 700 utilisateurs quotidiens et actifs, et environ 100 nouveaux la téléchargent chaque jour, précise l'un des deux codeurs de l'appli, Enys Moses, un Afghano-Hongrois de 28 ans.

En Croatie, la page Big Browser a repéré une page Facebook qui recense les mines. Plusieurs dizaines de milliers de champs datant de la guerre de Croatie, dans les années 1990, pourraient être encore actives sur le territoire. "Restez sur les routes visibles, les autoroutes et le long des rails et des routes locales", conseille également la page Facebook.
 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article