Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Macédoine vient de décréter l'état d'urgence en raison de l'afflux de migrants venus du Moyen-Orient (Syrie essentiellement, et les autres pays touchés par le désordre Daesh/EI), transitant en général par la Turquie vers la Grèce, ou directement vers la Grèce, puis passant en Macédoine. (En fait, il est difficile de définir l'importance et les variations de ce flux, puisque certains migrants s'arrêtent à l'une ou l'autre des étapes, soit dans les camps de regroupement en Turquie, soit en Grèce où la situation est déjà notablement détériorée par les conditions de la crise, soit dans d'autres directions.)

La décision de la Macédoine est symbolique : c'est le premier pays à proclamer l'état d'urgence face à ce que nous nommons la GCM (Grande Crise de la Migration, voir le 4 août 2015). Ainsi cette crise a-t-elle pris sa vitesse de croisière sans que nous puissions distinguer une seule seconde comment et quand elle pourrait jamais s'arrêter ... Sputnik-français a un texte sur la décision de la Macédoine, le 20 août 2015.

« La Macédoine a décrété jeudi un état d'urgence dans les régions frontalières au nord et au sud du pays suite à l'afflux des milliers de réfugiés. Le gouvernement du pays entend déployer des forces armées dans la zone frontalière, notamment sur quelque 50 kilomètres le long de la frontière avec la Grèce, et demande les Etats voisins de lui prêter des wagons pour transporter les réfugiés. "Les Chemins de fer macédoniens ne sont pas en mesure de transporter tous ceux qui souhaitent se rendre dans les pays européens. Nos ressources ont été saturées et la situation ne va que s'aggraver dans les prochains jours", a indiqué le directeur de la compagnie ferroviaire macédonienne Nikola Kostov à la télévision locale Telma. Selon M.Kostov, aucun gouvernement n'a pas encore répondu à l'appel des Chemins de fer du pays.

Skopje a récemment demandé une aide de l'UE pour faire face à l'arrivée massive des migrants. Selon le ministre macédonien de l'Intérieur Mitko Cavkov, l'Europe doit s'ingérer dans la situation puisque les problèmes de la Macédoine sont importés de Grèce, un membre de l'UE. La Hongrie construit déjà des barrières à sa frontière avec la Serbie pour empêcher l'entrée de migrants clandestins dans le pays. Le premier ministre serbe Aleksandar Vucic a annoncé mercredi qu'un centre d'accueil provisoire d'immigrés serait ouvert à Belgrade. »

De Defensa
via Sott

 

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article