Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Inuit sont un groupe de peuples culturellement similaires, habitant les régions arctiques du Groënland, du Canada et des Etats-Unis (Alaska). "Inuit" est le pluriel du mot "Inuk". Les langues inuit sont classifiées dans la catégorie "Eskimo-Aleut". Aux Etats-Unis et au Canada, le mot "Eskimo" était souvent utilisé pour désigner les peuples Inuits et les peuples Yupik et Iñupiat d'Alaska ; néanmoins, les peuples inuits du Canada et de Groënland voient le terme "Eskimo" comme étant péjoratif, ainsi le terme "Inuit" est-il devenu plus commun à l'usage.

Au Canada, les sections 25 et 35 de la constitution de 1982 nomment les Inuits comme une catégorie différente de peuples aborigènes, qui ne sont pas inclus sous le vocable de "Nation Première" ou de métis. Les Inuits vivent dans la zone arctique et sub-arctique du Canada sur une terre appelée "Nunavut". "Nunavik" est le tiers le plus au nord du Québec; "Nunatsiavut" et "NunatuKavut" sont au Labrador et dans des parties variées des Territoires du Nord-Ouest, particulièrement aux alentours de l'océan arctique. Ces zones connues en Inuktitut comme "Inuit Nunangat". Aux Etats-Unis, Inupiat vit sur le versant nord de l'Alaska et sur l'île de Little Diomede. Les Inuit du Groënland sont des descendants de migrations en provenance du Canada et sont citoyens danois, mais pas de l'Union Européenne.

Ceci est énorme et très intéressant. Je place bien plus de confiance en des tribus qui ont observées les étoiles et la Nature pour chasser et pêcher et observer les saisons, que j'en met dans la NASA. Je pense vraiment ce que j'écris ici. Ces Inuit membres de la congrégation des anciens ont expliqué à la revue Science que les jours sont plus longs, qu'ils peuvent chasser plus longtemps, il fait plus chaud plus tôt et il fait plus froid plus tôt également.

Très intéressant, prouvant une fois de plus que Science n'a pas toujours raison. J'ai moi-même remarqué quelque chose qu sujet du soleil. Il se levait toujours entre deux maisons en été et derrière une autre en hiver. Maintenant le soleil, à période égale, se lève bien plus sur la gauche du point précédent. Prenez note de où le soleil se lève et se couche là où vous vivez et constatez si avec le temps ceci change..

Maintenant nous savons que de gros tremblements de terre peuvent faire changer l'axe de la planète ; le gros tremblement de terre au Japon (2011) a fait bouger l'axe de la Terre de plusieurs degrés, d'autres l'ont également fait, combien de temps avons-nous avant que nous suivions ce que le soleil lui-même fait et que la Terre "renverse ses pôles". Ceci est vraiment une question que nous devons poser. Il est fascinant d'écouter ce que nos anciens nous disent. Là encore, ne vous attendez pas à voir ce type d'info aux JT. Consultez les liens ci-dessous. Nous sommes obsédés par la météo en occident et nous avons des raisons de l'être dû à la bizarrerie du temps dernièrement, extrême est devenu la nouvelle norme mais qu'en est-il de nos frères et sœurs vivant dans la région du cercle arctique ?

La connaissance Inuit et le changement climatique furent discutés par les délégués au récent sommet de Copenhague sur le climat et ce que les anciens des nations Inuit ont à dire ne cesse de préoccuper les scientifiques de la NASA. Le réchauffement climatique (anthropique) ne semble pas être toute la trame de l'affaire !

Il semble que les anciens des nations Inuit soient les témoins d'un changement aussi étrange qu'insondable concernant la météo dans les régions du Grand Nord. Les anciens parlent de la façon dont leur monde (naturel) a changé, comment c'était avant et ce que c'est maintenant. C'est une image très préoccupante, une image de glaciers qui fondent, de glaces arctiques s'amincissant ou n'existant plus ; de phoques avec des brûlure sur leur fourrure et couverts de lésions. La peau des phoques s'est considérablement détériorée et tandis que les scientifiques maintiennent que la pollution anthropique contribue grandement au changement climatique, les anciens des nations Inuit sont convaincus que quelque chose de bien plus important est en train de se passer ! De manière étonnante, les anciens nous disent que l'apport humain au changement est loin d'être le fin fond de l'affaire...

Les anciens affirment que le soleil ne se lève plus là où il avait l'habitude de le faire, ils ont une durée de jour supérieure pour chasser, le soleil est plus haut dans le ciel qu'il n'avait l'habitude d'être et réchauffe plus vite qu'avant. Les anciens qui furent interrogés à travers toute la zone arctique ont tous fait part de la même chose : leur ciel a changé. Les étoiles, le soleil et la lune ont tous changé et ceci a affecté le température sur la planète, cela a même affecté la manière dont souffle le vent et il devient de plus en plus difficile d'anticiper la météo, quelque chose qui est très important de pouvoir faire dans la région arctique.

Les anciens sont tous d'accord pour dire qu'ils pensent que la Terre s'est inclinée, a oscillé ou s'est penchée vers le Nord. Zacharius Kunuk a littéralement envoyé des courriels à la NASA avec cette information en provenance des anciens concernant le changement dans le ciel et la position de la Terre sur son axe... Les anciens essaient de prévenir le monde des effets de ce changement environnemental.

Le documentaire explore des siècles de connaissance Inuit, permettant à l'audience d'en apprendre beaucoup sur le changement climatique par des témoignages des résidents de l'Arctique ; le film montre les Inuit comme étant de véritables experts de leur terre et de la vie qui les entourent ; ils expliquent que le changement climatique est un problème des droits humains affectant cette culture indigène ingénieuse. Écoutez ces histoires d'un Arctique fondant et comment les Inuit pensent que l'intelligence humaine et animale sont des clefs indispensables pour l'adaptation et la survie dans un monde qui se réchauffe. (Nde : voir commentaire plus bas, sur le « réchauffement » climatique).

Documentaire, en anglais :
 

 

Note de résistance 71 sur l'article, puis sur le documentaire :

- « Intéressant de voir la construction de l'article qui dit explicitement que les Inuit pensent que le changement climatique est naturel, mais respectant la règle qui veut que les gens se rappelleront le mieux ce qu'ils ont lu ou entendu en dernier, s'empresse de conclure en disant que la "terre se réchauffe", pour garder la ligne de la doxa réchauffiste en quelque sorte, tout en ayant passé le reste de l'article à expliquer, à confirmer, ce que tout climato-sceptique sait de longue date : que le réchauffement, lorsqu'il a lieu, est dans les grandes largeurs naturel et que si l'Homme peut y contribuer, cela demeure marginal par rapport aux forces de la Nature à l'œuvre, ce que nous rappelle ici à juste titre les anciens des peuples Inuit... »

- « Ce documentaire a été financé en grande partie par le gouvernement du Canada et la province du Québec, c'est à dire la "voix officielle" canadienne sur le "Réchauffement Climatique Antrhropique" (RCA). Ce que disent les "anciens" a une excellente valeur de bon sens et provient d'une grande expérience de la nature en son cœur même, bien sûr leurs avis, observations et conseils sont agrémentés d'autres voix Inuit, de voix de "leaders" œuvrant au sein du système colonial et reprenant la doxa officielle tout en arrondissant certains angles.

En cela le documentaire essaie de présenter l'aspect naturel du changement climatique tout en gardant une toile de fond de RCA. Ne boudons pas trop quand même, il a le mérite de faire passer le message des anciens Inuits, à savoir : l'environnement change parce que certaines choses se produisent qui chamboulent totalement l'ordre habituel naturel des choses : la terre aurait oscillé sur son axe provoquant une exposition accrue au rayonnement solaire dans cette partie arctique du monde.

Le documentaire a été réalisé en 2010. Depuis, et en parallèle de ce que nous disent les anciens des peuples Inuit, les scientifiques ont noté un refroidissement de la zone antarctique et une grande augmentation des zones gelées lors de l'hiver austral. Ceci tendrait à parfaitement valider l'hypothèse d'une inclinaison plus septentrionnale de l'axe de la terre.

Pour documenter ce que nous avons avancé au sujet de la gouvernance coloniale contrôlée des nations Inuit, voici ce qu'en dit le professeur de Sciences Politiques de l'université de Victoria, CB, Canada, Taiaiake Alfred (Mohawk) dans son livre "Wasase", 2005, page 122:

"... Le meilleur exemple que je puisse me rappeler de ma propre expérience remonte à une réunion du groupe de travail de l'ONU sur les peuples indigènes se tenant à Genève, où j'ai entendu le politicien Inuit John Amagoalik, une des figures instrumentales de la politique arctique (du Canada) et de l'abandon du titre de propriété de la terre Inuit pour former le territoire canadien de Nunavut, qui parla à un groupe de délégués indigènes et européens. Amagoalik fut introduit à son audience par son hôte, l'ambassadeur du Canada, comme étant "le seul père fondateur toujours en vie du Canada". S'ensuivit alors un discours strident en soutien du gouvernement du Canada et sa politique d'auto-gouvernement [au sein du système colonial] et de ses saisies de territoires, argumentant sur le fait que la coopération et la négociation étaient les seules façons de résoudre les problèmes entre les peuples indigènes et les états. Il déclara tout de go que les Inuit obtinrent un gouvernement territorial et des droits fonciers sur la terre au Canada parce que "nous ne sommes pas des Indiens qui bloquent les routes avec des armes causant des troubles à l'ordre public".

Lorsqu'il fut confronté dans sa déclaration par une déléguée européenne, qui le vilipenda pour son arrogance et ses mots insultants envers Onkwe'honweh [peuple indigène], qui s'est battu pour défendre sa terre et ses vies à Oka sur le territoire Mohawk de Kahnawakeh en 1990 ; Amagoalik fit marche arrière et admit alors qu' "avant 1990, le gouvernement ne nous prenait pas sérieusement, mais après Oka, ils nous ont donné pratiquement tout ce que nous voulions." Pour moi, ceci représentait le summum de l'ignorance, du mépris, de la veulerie et de la peur, le tout enrobé dans ce spectacle honteux de léchage de bottes du maître colonial." »

Shauny Gibson
Ace news desk

Traduction : Résistance 71
via Sott

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article