Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note stupéfiante de l'Ofpra produite à Calais pour un migrant soudanais arrêté dans le quartier Pajol 18° et qui a permis sa libération.


 



-----------
 
Yacoub Mansour fait partie des migrants évacués du campement de La Chapelle, le 2 juin. Pour ce Libyen de 27 ans, l'arrêt de l'hébergement d'urgence, mardi, risque de se traduire par un retour vers le site évacué -- le seul endroit qu'il connaisse à Paris.

 
 
Comme lui, plus de 200 migrants "en transit" (ni demandeurs d'asile, ni familles avec enfants) ont été logés dans des hôtels d'Ile-de-France après l'évacuation du campement de 480 personnes installé sous la ligne de métro aérien.

Il raconte avoir quitté son pays "où on est traité comme un animal quand on est noir", être remonté d'Italie en sautant de train en train, s'être retrouvé un peu par hasard à Paris... Source



----------situation ingérable.

Si ça ne dégénère pas maintenant ça dégénérera demain ou plus tard.

Il n'y a aucune solution évidente.

Dans le 18° arrondissement de Paris la population africaine peut représenter, selon les quartiers 95%,
voir 99%.

Comment dans ces conditions faire la part des "migrants avec papiers", demandeurs d'asile, sans papiers, français, étrangers.... C'est absolument impossible.

si un "migrant" "illégal" va boire un café deux rues plus loin la police ne pouvant contrôler et encore moins arrêter tout le monde, il pourra prendre tranquillement les transports et revenir plus tard.

Il y a bien une occupation des quartiers "choisis" par les migrants à Paris. Il est Évidement que les migrants africains allaient choisir le 18° ! C'est naturel ! Retrouver leurs compatriotes, leurs saveurs, leurs langues !

 

 
 
 
 
 




Puisqu'il y a des quartiers ethniques il faut assumer !  Le quartier d'accueil naturel des migrants africains c'est Paris-18°.

Tiens, j'apprends au passage qu'en Libye les noirs sont traités comme des animaux ?!

Ho ! Ça fait partie des choses qui se pensent mais ne se disent pas de coutume!

Mais c'est la guerre des territoires et la coutume est oubliée pour l'occasion !

Quand je vois ce post-it tamponné par l'Ofpra, faisant office de "papiers-laisser-passer" en zone libre je me dis que la situation est ingérable et non-gérée.

La situation n'est plus sous contrôle. Certains quartiers du 18° ne sont plus sous contrôle depuis longtemps, Calais est sous contrôle des associations avec toutes les dérives possibles répertoriées et documentées. ( " ne dit-on pas associations de malfaiteurs" ?) 


Où est l'Etat ?

Sur un post-it !

on va donc le mettre sur le frigo pour s'en souvenir ! 

----------- sinon, pas mal de français ont d'autres soucis que les migrants ! Pas parce qu'ils sont méchants ou égoïstes mais parce qu'ils ont du mal à manger et à se loger...Source

Dans un rapport publié ce mardi, l'Unicef dénonce les conditions de vie de plus de trois millions d'enfants en France. Selon le Fonds des Nations unies, un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté.

Plus de trois millions d'enfants, soit un sur cinq, vivent sous le seuil de pauvreté en France, 30.000 sont sans domicile, 9.000 habitent des bidonvilles et 140.000 décrochent de l'école chaque année. Dans un rapport publié ce mardi, l'Unicef fustige les conditions de vie des enfants de moins de 18 ans dans notre pays.
De 2008 à 2012, 440.000 enfants supplémentaires ont ainsi plongé avec leurs familles dans la pauvreté, avec une prise en compte de l'impact de la crise "dramatiquement insuffisante", selon cette analyse de l'Unicef France, intitulée "Chaque enfant compte. Partout, tout le temps" et remise aux experts du Comité des droits de l'enfant, instance de l'ONU.
 
 





 
 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article