Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Fillon prône la suppression de 600 000 fonctionnaires minimum

Publié par Brujitafr sur 5 Juin 2015, 21:17pm

Catégories : #POLITIQUE

L'ex-Premier ministre François Fillon, à Toulouse, le 4 juin 2015

L'ancien Premier ministre François Fillon s'est prononcé jeudi pour une suppression des 35 heures, du nombre de fonctionnaires et de parlementaires, lors d'un meeting à Toulouse de son mouvement Force républicaine.

"Il faut supprimer les 35 heures, définitivement", a-t-il lancé face à un peu plus d'une centaine de personnes réunies à la salle Barcelone, indiquant que la France travaillait quelque 200 heures annuelles de moins que ses voisins.

"Nous sommes en situation de faillite. Il faut que nos fonctionnaires acceptent de travailler plus (...) et revenir aux 39 heures", a-t-il martelé.

M. Fillon a également insisté sur une nécessaire diminution du nombre de fonctionnaires, sans citer de chiffre mais en soulignant que "entre 35 et 39 heures, c'est 600.000 emplois" de moins.

Fin 2013, la France comptait quelque 5,60 millions d'agents publics, selon l'INSEE.

Le candidat à la primaire du parti Les Républicains pour la présidentielle de 2017 s'est également déclaré favorable à "une petite diminution du nombre de parlementaires", mais accompagné de moyens notamment humains pour qu'ils puissent mieux étudier les dossiers pointus en discussion à l'Assemblée nationale.

Il a également largement critiqué la réforme des programmes scolaires par le gouvernement socialiste, jugeant qu'elle devait être "repoussée" par les enseignants et les parents.

"C'est une réforme absurde qui vise à supprimer des classes qui font de l'excellence", a-t-il dit. "Les socialistes ont horreur de l'excellence, ils confondent excellence avec élitisme", a ironisé M. Fillon.

Chef du gouvernement de Nicolas Sarkozy durant cinq ans, M. Fillon a appelé à davantage de liberté et de courage face à la situation actuelle.

"Nous n'avons pas été assez courageux pour prendre les mesures qui s'imposaient", a-t-il reconnu, alors que la France avait besoin de réformes profondes.

Il s'est aussi prononcé pour l'organisation de référendums auprès des Français.

Pour ce responsable politique qui se dit pourtant "gaulliste", "la liberté doit être le maître-mot de notre politique".

La France, souhaite-t-il, "doit devenir la première puissance européenne", non seulement parce qu'elle en a les moyens mais parce qu'elle fait partie d'une civilisation qui est "menacée par la montée de l'intolérance et du sectarisme", elle est confrontée à "une menace physique".

Evoquant le sort des chrétiens d'Orient chassés et massacrés, François Fillon a expliqué qu'il fallait "se mobiliser" car ces minorités "représentent le dernier bastion de la diversité" dans ce Proche-Orient qui risque de se retrouver constitué d'"Etats sunnites, d'Etats chiites et d'un Etat juif".

source via Maître Confucius

Commenter cet article

zelectron 17/11/2016 00:15

La fonction publique régalienne est en sous-effectifs alors que les autres branches sont plus que pléthoriques. La vraie difficulté pour un (ir)responsable politique c'est de virer le fonctionnaire qui se la coule douce et qui est censé être dans le bureau du quatrième droite, juste derrière le recoin du couloir. . .
Il est tellement plus facile de s'en prendre à un gendarme, une infirmière ou même à un professeur un peu souffrant pour éclaircir les rangs de l'administration, ce qui fut fait par Sarkosy inconscient des énormes dégâts qu'il a commis et qui continue à s'auto-entretenir d'illusions !

pasdémago 16/11/2016 20:12

La suppression massive du nombre de fonctionnaires préconisée par les candidats (jusqu'à 600 000 pour certains) de la droite n'est pas sérieuse à moins de provoquer une véritable purge de la fonction publique, une explosion du chômage (plus aucun recrutement ou presque pendant 5 ans !!)ainsi qu'un effondrement desdits services publics (pas de remplacement des fonctionnaires partant à la retraite, recours massif à des contractuels entrainant une baisse sensible de la qualité des services, désorganisation durable de l'Etat....etc).Sous cet angle le programme de certains candidats de la primaire de droite (Fillon, Lemaire en premier lieu) est tout simplement catastrophique.

zelectron 21/11/2016 05:30

Un fonctionnaire DOIT et ASPIRE à fonctionner et qui plus est au mieux de sa forme, de son intellect et expériences/savoirs !
Mais tout ne se passe pas tout à fait comme ça dans le monde des bisounours-fonctionnaires : si il est embarrassé d'un nombre de collègues qui n'en fichent pas une rame, ça le décourage surtout si ses voisins l'abreuvent d'épithètes comme fayot, vendu, jaune, lèche-botte, le toutou du patron, le mouton noir, le facho, et d'autres bien plus virulentes, d'une inélégance crasse.
PS Surtout ne pas imaginer que je n'ai aucun fonctionnaire dans ma famille (5 de tous horizons) ni parmi mes amis et relations, et qui m'en raconteraient des vertes et des pas mûres !

zelectron 05/06/2015 18:45

il y a entre 1 et 2 millions de fonctionnaires (et collatéraux) en trop en France sur un total de 10 millions (chiffres "officiels" 6,5 millions)
1 fonctionnaire de grade moyen viré c'est 3 emplois privés en plus !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<