Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Majoration de la taxe foncière sur les terrains constructibles et de la taxe d'habitation ! 

 

Merci ACTARUS, qui donne l'information dans un commentaire !
 
Publié discrètement au Bulletin Officiel des Finances Publiques le 27 juin 2014, la réforme sur la taxation des terrains constructibles vacants risque de surprendre bon nombre de propriétaires lors du paiement de leurs prochains impôts.
 
En effet, l’imposition à la taxe foncière sur les propriétés non bâties mais constructibles vient de subir une majoration record pour diminuer la rétention de terrains sur le marché immobilier.
 
Concrètement, pour certains propriétaires possédant un terrain constructible, la note va s’avérer salée puisqu’ils pourraient voir leur taxe foncière habituelle augmenter de plus de 2 500% en 2015 et plus de 5000% en 2017, oui, vous avez bien lu, il n’y a pas d’erreur sur les chiffres !
 
Le propriétaire d’une parcelle constructible de 1000 m2 paiera 5 000 euros de taxe foncière, contre 450 à 500 euros aujourd’hui. Et 10 000 euros à partir de 2017 (soit 100 000 euros par an pour un terrain de 10 000 m2), a calculé l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI).
 

Liste des 1 000 communes concernées par cette majoration fiscale. Lien vers le site pour la liste des communes 

( source 1) 

  Les contribuables concernés n’en mesureront les effets qu’à l’automne, lorsqu’arrivera leur taxe foncière. Et ils risquent de s’en souvenir très longtemps.

 

Le montant de leur taxe foncière sera en effet majoré de 25% et une taxe forfaitaire sera ajoutée, elle s’élève à

5 euros le m2 en 2015 et 2016 et à 10 euros le m2 en 2017. A l’arrivée, cette taxe sera multipliée par 10, 20, voire 30 !

 
 
 
 
Locataires, vous n'êtes pas à l'abri !


 
Le gouvernement cherche en parallèle à réformer le calcul des taxes d’habitation et foncières. 
Et envisage de réviser la valeur locative des logements, qui sert de base de calcul de ces taxes. Ces valeurs, qui datent de 1970, sont obsolètes et ne reflètent plus la réalité du marché, en particulier à Paris
 
 
 
C'est exactement comme les subprimes ! Exactement. !
 
Tu ne peux pas payer tes impôts ? tu deviens comme l'américain moyen jeté hors de chez lui par la banque !
 
Mais là, tu es dehors à cause de l'état ! 
 
Même principe ! Et l'argent au final va dans le mêmes poches ! 
 
Spoliés, nous sommes spoliés ! Volés, rackettés ! Par des bandits de grand chemin et nous finirons en prison... Nous ! 
 
Prison pour dettes ! Oui ! 
 
 

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article