Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je trouve fascinant la façon dont personne ne va simplement faire le travail de base qui consiste à aller lire les chiffres de l’évolution du chômage !

Je trouve incroyable que tout le monde reprenne des communiqués de presse sans même chercher à s’assurer de leur bonne compréhension des choses.

Et pour vous livrer le fond de ma pensée, je crois que l’on sous-estime très grandement l’aspect paresse des choses… Il n’y a point de complot ou de journalistes corrompus, je crois qu’il y a plus prosaïquement beaucoup de gros flemmards comme partout…

Ainsi donc on vous a expliqué depuis plus de 24 heures que enfin, c’est génial, bonne nouvelle, le chômage baisse… MAIS c’est pas vrai, et ce n’est pas une vue de l’esprit, c’est même dans les statistiques données par le ministère de l’Emploi lui-même… Faut juste lire bon sang… c’est dingue, absolument dingue !
Tout est une histoire de catégorie, si la catégorie 1 de chômeur baisse, le nombre total de chômeurs, lui, augmente !!

Et voilà, vous avez compris l’essentiel, c’est un peu comme si je vous claironnais que le nombre de chômeurs dans le village de Tartemolle vient de baisser de 15 % parce qu’une boulangerie vient de s’installer et a recruté un plein-temps et demi dans ce village qui compte 10 chômeurs ! Là le gouvernement ferait un communiqué en expliquant que cette baisse de 15 % du chômage (en omettant de préciser que cela ne concerne que le village de Tartemolle) est une excellente nouvelle et que l’on voit bien que les efforts consentis avec la mise en place du pacte de responsabilité vont donner des résultats… même s’il est trop tôt pour se réjouir pleinement ! Et pour cause, point de réjouissance car au niveau national et toutes catégories confondues, c’est une hausse du chômage qui a eu lieu en janvier.

Voici la preuve par les chiffres et vous pourrez bien sûr aller les vérifier par vous-même sur le PDF du ministère que je vous communique évidemment en annexe !
Page 1

Catégorie A (actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ; unité : en milliers) :
- décembre 2014 : 3 762,1 ;
- janvier 2015 : 3 742, soit une baisse de 0,5 % du nombre de chômeurs dans cette catégorie.
La baisse est vraie « statistiquement ».

Sauf que si on prend en compte les catégories A, B, C (actes positifs de recherche d’emploi) alors en décembre 2014 nous avions 5 514,2 chômeurs et en janvier 2015… 5 530,6, soit une hausse de 16 000 demandeurs d’emplois, ce qui n’a rien à voir avec une baisse annoncée de 18 000 !!

Plus grave encore… si vous poussez votre lecture jusqu’à la fin ou presque…
Page 15

Catégories A, B, C, D, E (quand on prend en compte toutes les différentes catégories et également nos DOM-TOM et tout le toutim ; unité : en milliers), alors nous obtenons :
- décembre 2014 : 6 284,9 ;
- janvier 2015 : 6 362,2.

Si vous faites la soustraction, ce qui reste une opération assez facilement accessible à tous mathématiquement parlant surtout à l’aide d’une simple calculette même pas scientifique, alors nous obtenons le résultat édifiant de 77 300 demandeurs d’emplois en plus.

Et voilà en France, en 2015, comment une hausse de 77 300 chômeurs de plus d’un mois sur l’autre se transforme sans que personne n’y trouve rien à redire en une baisse historique de 18 000 chômeurs de moins qu’il faut célébrer collectivement en bénissant le gouvernement qui nous dirige !

J’en suis encore ébahi, vraiment, et pour le moment personne ou presque ne relève ce mensonge éhonté alors que rien n’est caché. Rien. Tous les chiffres sont accessibles à tous… mais en fait personne n’en a rien à foutre car les gens préfèrent le mensonge qui rassure à la vérité qui dérange.

Mais ne soyez pas dupes.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Charles SANNAT

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article