Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est tout de même un très bon score puisqu’un français sur deux n’y croit plus, c’est autant que le camp d’en face, les pauvres moutons qui croient pouvoir changer les choses en passant par les urinoirs ! Il faut vraiment être un attardé mental pour voter UMP-UDI croyant sanctionner le PS ! Il faut vraiment être timbré pour écouter Sarkö expliquer que le gouvernement Hollande ment au peuple (sic) depuis 3 ans !!! Il faut être hautement désespéré pour passer la soirée à écouter les expertises de R. Dati, Briçou le roux ou J. Dray ! Pire encore, voter FN en croyant changer les choses alors que vous ne faites que voter pour la maçonnerie criminelle et le lobby LGBT tout comme les autres (les preuves sont nombreuses).

Bref, on est sur la bonne voie : l’Abstention c’est la Solution. (source)

 

vote-5646

Certains sondages prédisaient une abstention record, mais la mobilisation des Français est finalement plus forte qu’attendue. Le taux d’abstention pour le premier tour des élections départementales, dimanche 22 mars, s’élève à 49,4% selon une estimation Ipsos / Sopra Steria pour France Télévisions, soit six points de moins que lors du précédent scrutin, en 2011.

Certains sondages prédisaient une abstention record, mais la mobilisation des Français est finalement plus forte qu’attendue. Le taux d’abstention pour le premier tour des élections départementales, dimanche 22 mars, s’élève à 49,4% selon une estimation Ipsos / Sopra Steria pour France Télévisions, soit six points de moins que lors du précédent scrutin, en 2011.

 

Un impact direct pour le second tour

La participation reste toutefois nettement plus faible que lors d’autres élections départementales, anciennement dénommées élections cantonales. Entre 1998 et 2008, l’abstention oscillait entre 30 et 40%, mais le vote coïncidait, à chaque fois, avec d’autres élections, comme les municipales ou les régionales.

La mobilisation des électeurs a un impact direct sur le second tour, puisque les deux binômes arrivés en tête ce dimanche sont automatiquement qualifiés. Les suivants doivent dépasser la barre des 12,5% des électeurs inscrits pour y prétendre. En moyenne, avec un taux d’abstention de 49,4%, ce seuil correspondrait à un score d’au moins 24,7% au premier tour. Et ce sans prendre en compte les bulletins blancs ou nuls.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article