Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Capitalisme du désastre : baisser les retraites complémentaires entre 20 et 40 %

Publié par Brujitafr sur 9 Mars 2015, 18:28pm

Catégories : #Crise de l'Euro

 

 
Pour "sauver" les régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc, siphonnés par l'état, le patronat propose de diminuer la pension complémentaire de 20 à 40 % la première année en cas de départ à la retraite à 62 ans, révèle Le Figaro.


Syndicats et patronat se réuniront le 20 mars prochain pour redresser les comptes des caisses de retraites complémentaires du privé, Arrco et surtout Agirc. En effet, les réserves seront épuisées dès 2018 pour l’Agirc, en 2027 pour l’Arrco.

Dans ce contexte, le patronat propose plusieurs mesures qu’il vient d’envoyer aux syndicats (Paul : alliés du patronat), révèle Le Figaro :
Geler les pensions complémentaires dans les trois ans à venir ;

Décourager les salariés de partir à la retraite à 62 ans, en minorant leur pension complémentaire de 20 % à 40 % la première année. Plus l’assuré partirait tard, moins cette décote serait élevée jusqu’à disparaître à 67 ans. Cette mesure ne s’appliquerait qu’au 1er janvier 2017, à partir de la génération née en 1957 ;

Réviser la pension de réversion. A partir du 1er janvier 2016, les assurés devraient choisir au moment de partir à la retraite entre deux options :

- soit ils assurent à leur conjoint en cas de décès une pension de réversion identique à celle d’aujourd’hui (60 % de la pension complémentaire du défunt), mais acceptent en contrepartie une baisse de pension de 2 %, 4 % ou 5,5 % ;

- soit ils conservent une pension complète et acceptent que le conjoint ne perçoive qu’une réversion comprise entre un tiers et la moitié de la pension du défunt.

Augmenter le prix d’achat des points de retraite par les cotisants. Plus le prix d’achat des points de retraite est élevé, moins l’assuré acquiert de points de retraite, ce qui diminue le montant de sa pension complémentaire.

Anne-Gaëlle Nicolas-Koch
Source
 
L'objectif est probablement de faire mourir les gens au travail, afin de ne pas devoir payer les retraites dues. Ces psychopathes au service de la finance savent qu'il n'y a plus de travail pour tous, La misère coûte beaucoup moins cher à l'économie qu'un salaire. Le chômage de masse est structurel à la mondialisation, irréversible maintenant...

Commenter cet article

Gabriel 09/03/2015 14:19

La destruction du système de santé en cours en France fait parti du plan européen de prendre l'exemple qui coûte le moins cher à l'État ( probablement les Pays-Bas) et d'amener tous les pays à adopter le même système. En somme tirer la qualité des soins vers le bas, et arriver à un système où des gens meurent alors qu'il ne devraient pas....

abeilles 09/03/2015 12:16

Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font ;le mal mais par ceux qui regardent sans rien faireEs que les soldats ne voient pas ,qu'ils massacrent des peuples sans défense ,ce n'est plus armée contre armée Mais des missiles ,des bombes contre les habitants ;peuvent ols penser que demain ils n'auront plus de retraite ;leurs famille sous les bombes,aujourd'hui ils gagnent 4 sous payés par les Pays Islamique Qatar Arabie Saoudite pour faire les génocides Qui va réagir sont contre les socialo alors UMP PS sont les mêmes individus Traîtres à la Nation

zelectron 09/03/2015 10:40

L'état socialo-fasciste spolie les biens de l'Agirc et de l'Arrco sans que personne n'agisse ?
Ceci pour continuer à payer une armée de 1 million de fonctionnaires en surnombre servant de bouclier humain . . .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<