Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bergier pensait qu’il y a un danger analogue à celui d'Hiroshima à partir des recherches en parapsychologie et qu’elles auront des applications militaires. La police soviétique arrêtait les parapsychologues avec le même zèle que les dissidents mais au lieu de les envoyer au goulag, le KGB les faisait travailler. La CIA, elle aussi, fait appel aux forces occultes.

Un médium et un sous-marin

Bergier évoque l’Etats-unien Ingo Swann né en 1933. Il fut influencé par la lecture de l’ouvrage de Stapledon « créateur d’étoiles ». Dans ce livre, Stapledon décrit des voyages par clairvoyance jusqu’à l’extrême limite de l’univers. Il fit contrôler ses prouesses par des chercheurs. Il était capable d’émettre un rayonnement ultraviolet et de faire varier à volonté la température d’objets placés à 7 mètres de lui dans une bouteille thermos. Il voyagea jusqu’à Mercure par la pensée et découvrit avant les astrophysiciens que cette planète avait une atmosphère. Swann considéra le parapsychlogue Uri Geller comme un escroc.

Il est également question du millionnaire Hughes qui avait constitué une société composée de mormons, chargée d’étudier les problèmes qui se posent à la limite de la science. Hughes était lié à la CIA et plus spécialement ou groupe chargé de l’étude des phénomènes occultes dont le nom de code était midnight climax. La CIA, Swann et Hughes avaient réussi à découvrir l’épave d’un sous-marin soviétique et tous les secrets militaires qu’il contenait grâce aux pouvoirs de Swann. Bergier pense que la clairvoyance surpasse les satellites car cette dernière traverse l’espace comme le fond des mers ou les cavernes. De plus, il n’existe pas d’écran contre la clairvoyance (Paul : faux, certaines intelligences maîtrisent parfaitement le sujet !). Bergier veut démontrer qu’une guerre secrète utilisant l’occulte changerait tout. Il prétend que le mathématicien anglais Adrian Dobbs travaillait pour l’armée britannique à l’application militaire des phénomènes parapsychologiques. Il avait théorisé l’existence des psitrons permettant de voyager, sans problème de distance, par la pensée. D’après Dobbs, rien ne peut arrêter les psitrons, aucune barrière matérielle ou énergétique, si bien que rien ne peut être caché à un clairvoyant. Conséquence : impossibilité absolue de dissimuler la moindre information et, par là même, effondrement de tous les systèmes militaires et politiques. Le psitron voyage plus vite que la lumière, l’observation est immédiate. L’énergie utilisée par l’émission et la réception du psitron est faible et le système nerveux humain suffit à le produire. Un laboratoire parapsychologue ne peut donc être repéré du fait qu’il ne consomme pas d’énergie.


Arrestation de télépathes à Moscou

Bergier révèle l’affaire Toth, journaliste du Los Angeles Times qui fut arrêté par les soviétiques en 1977 après avoir rencontré Petukov, un savant soviétique qui devait lui livrer des secrets sur les détecteurs de psitrons. A défaut de contrôler totalement les phénomènes de télépathie et de clairvoyance, les KGB s’est d’abord efforcé de jeter sur eux le discrédit. Dès 1923, les anthroposophes, les théosophes et occultistes étaient arrêtés. Depuis 1974 une deuxième vague d’arrestations avait commencé. A cette époque, il a été mis fin à toute activité ouverte de parapsychologie en URSS tandis que dans le même temps, s’ouvrait au sein du KGB une branche parapsychologique. LE KGB, voulait connaître, grâce aux télépathes, les opinions réelles du peuple et prévenir les attentas. Bergier affirme que les bibliothèques soviétiques étaient surveillées et qu’emprunter La Doctrine secrète de Blavatsky conduisait au goulag. D’autres personnes avaient le choix de travailler pour le KGB comme le Docteur Stern qui avait réussi à fuir. Stern avait prétendu que Brejnev faisait allusion aux armes parapsychologiques dans un discours de 1975 évoquant « les armes nouvelles terribles ». Le laboratoire où travaillait Stern se trouvait en Sibérie et comprenait soixante chercheurs et disposait de fonds illimités. Il fut fermé en 1969 pour être remplacé par un laboratoire contrôlé uniquement par le KGB à Leningrad. Bergier pense qu’il aurait existé un groupement mystique à l’intérieur du PC de l’URSS. Proche dans ses idées des sectes sataniques modernes et appelé « Fraternité de Vij » du nom d’un personnage de Gogol, sorte de diable modernisé qui encouragerait des pratiques de télépathie et de clairvoyance. Le climat de croyance spontanée à l’occulte et au mystique est favorable à l’éclosion de sociétés secrètes de parapsychologie en URSS dans les années 70. Bergier cite celles répertoriées par le KGB comme « La Fraternité de la ville lumineuse », « Le temple de l’art », « L’ordre du Saint Esprit », « L’ordre de l’Archange Michael ». Il pense que la franc-maçonnerie malgré son interdiction en URSS a poursuivi ses menées de façon souterraine. Il pense qu’il existait une résistance mystique en URSS fait de groupements discutant et se livrant à des expériences extraordinaires sans se soucier de s’opposer au régime mais le KGB les poursuivait uniquement parce qu’il haïssait tout ce qu’il ne comprenait pas (Paul : ou rendait l'idée de secret obsolète !)

Prodiges dans l’empire céleste

Bergier évoque le yi-king, méthode pour interroger quelqu’un qui répond. Chaque symbole de ce livre correspond à un conseil. Bergier l’a utilisé et en a déduit qu’interrogé par quelqu’un de sceptique, le yi-king vous conseille de ne pas discuter avec un imbécile et que les conseils relativement faciles à interpréter semblent souvent répondre à des questions que l’on a posées mentalement. Les Chinois l’utilisèrent pour savoir ce que deviendrait leur pays et le yi-king prévoyait la fin de Mao. Bergier pense que le marxisme-léninisme interprété par Mao est devenu une religion et une mystique incompréhensible à quiconque n’est pas chinois. Ce qui lui fait défaut, c’est l’élite dont la religion maoïste croyait pouvoir se passer. La fin de Mao suite aux prédictions du yi-king reste, pour Bergier, l’épisode le plus sensationnel de la guerre secrète de l’occulte.

Guerre des sorciers en Afrique

La Rhodésie était gouvernée par les blancs en 1978 et Bergier évoque une annonce du pouvoir blanc contre le peuple noir ? « Les esprits sont avec le gouvernement et ceux qui se rebellent contre lui seront exterminés ». La résistance noire cherchait aussi à se concilier les sorciers en évoquant la civilisation zimbabwé qui selon Bergier serait fille de la civilisation égyptienne. Il pense que trois Africains sur quatre croient fermement que les sorciers détiennent un pouvoir. Dans certains pays, existe même un Parti des sorciers. En Guinée, c’est le président Sekou Touré qui en est le chef. Pour Bergier, la victoire dans les pays africains, sera à ceux qui, grâce à l’autorité des sorciers, provoqueront un soulèvement généralisé. Il pense que les sorciers ont des pouvoirs mais que la rumeur les amplifie. Ils pourraient provoquer la pluie et la foudre, maîtriser des poisons efficaces, guérir le diabète, fabriquer un produit abortif. La CIA, le KGB, la SWAPO, le BOSS (service secret de l’union sud-africaine) auraient enrôlé des sorciers en Afrique. Les sorciers s’occupent de la propagande. Dans le bloc anti-blancs, la propagande marxiste ne semble pas en contradiction avec la sorcellerie et l’animisme. En Afrique du Sud, les blancs tendent à y refouler les Noirs dans des Etats pseudo-indépendants souvent contrôlés par les sorciers, qui prennent de la sorte une considérable importance politique.

Vampires et répressions aux Philippines

Aux Philippines, de faux médecins prétendent extraire, par la seule force de leur volonté, du corps du patient un tissus qui n’est en fait qu’un tissus animal dissimulé dans leur manche. Dans ce pays, la superstition du vampire aussi bien que la tradition de l’étranger datent de l’arrivée des Espagnols. LA CIA qui cultive le goût du bizarre a eu beau jeu d’exploiter un tel climat et d’affirmer que le sang des résistants mutilés avait été sucé par des vampires.

L’occulte au Pentagone et à la NASA

Pour Bergier, les soucoupes volantes n’existent pas et les prétendus témoins inventent de toutes pièces ces apparitions (Paul : ou les confondent avec autre-chose...). Mais les services secrets profitent de ces apparitions inventées pour déduire des renseignements des articles publiés sur ces phénomènes. Les soviétiques ont dissout tous les groupes soucoupistes et envoyé quelques membres au goulag pour l’exemple. L’Académie des sciences soviétique a conclu que les soucoupes volantes sont pure invention. Bergier pense que les présidents Ford et Carter étaient soucoupistes ! La NASA a enquêté sur tous les cas où des astronautes auraient aperçu des soucoupes volantes. Pour Bergier les soucoupes correspondent à des essais militaires de nouveaux avions et de nouvelles fusées. Pourtant Russes et Etats-uniens ont échangé des informations sur les phénomènes de précognition qui permettent souvent aux astronautes de savoir à l’avance qu’une partie de l’appareillage va tomber en panne. Cela prouverait que les scientifiques croient au paranormal. Le Pentagone aurait inventé un détecteur d’hostilité utilisé pendant la guerre du Viet-Nam pour prévoir par transmission télépathique les mauvaises pensées de l’ennemi. Bergier évoque l’effet Krilion qui permet de produire une décharge dans l’air. Cet effet a aussi des connexions avec la télépathie et il serait utilisé pour détecter les terroristes sur le point de détourner un avion ou pour protéger les dépôts de bombes atomiques. Évidemment cela semble inventé par Bergier car un tel effet aurait permis d’éviter les attentats du 11 septembre (Paul : sauf si ces attentats étaient effectués sous faux drapeau !). Bergier évoque la fabrication de drogues par la CIA pour étudier les effets sur les hommes. Il pense qu’une guerre biochimique peut en résulter. La NASA s’intéresserait à une nouvelle source d’énergie rendant les astronefs mobiles à volonté, remplaçant le pétrole et permettant d’aider facilement le Tiers-monde et serait d’une importance politique et militaire de premier ordre. Il révèle la recherche sur trois nouvelles sources d’énergie : l’ énergie obtenue par l’écoulement du temps. L’astronome russe Kozyrev a proposé de faire des barrages sur le temps comme on en fait sur les rivières, intuition reprise par des marginaux états-uniens travaillant pour le compte du milliardaire Howard Hughes. Ensuite l’existence dans l’espace d’énergies cosmiques, se neutralisant mutuellement, comme deux forces agissant en sens opposé et n’ayant ainsi aucun effet. Enfin l’énergie du sous-espace. Si l’on pouvait étudier l’espace à des distances inférieures à dix puissance moins 23 centimètres, on en extrairait des quantités d’énergie très supérieures à celles libérées par la désintégration totale de la matière.

Biaffra de l’esprit ou paradis du Psi ?

La Tchécoslovaquie est appelé « Biaffra de l’esprit » à Paris. Bergier pense que c’est exagéré car on n’y fusille personne et on n’y a pas installé des camps de concentration. Au contraire, dans le domaine de l’occulte c’est en Tchécoslovaquie qu’un grand nombre de découvertes ont été faites. Pavlita a trouvé que des objets en métal produisent de l’ énergie mais à la condition non seulement que les métaux soient bien définis mais encore que le générateur ait une forme déterminée. Pavlita a en tout présenté près de soixante-dix générateurs qui peuvent attirer et repousser la matière, et donc la faire tourner. Karel Drbal s’est penché sur l’effet pyramide. Tout corps placé dans une pyramide arrêterait de se décomposer. Drbal a ensuite remplacé les pyramides par un faisceau énergétique de lumière verte venant d’un laser et a obtenu les mêmes résultats : arrêt des oxydations.

Contrôle Psi des populations

Pour préparer une guerre moderne, il faut conditionner la population de sorte qu’elle l’accepte dans l’enthousiasme. L’idée est née depuis longtemps d’utiliser la télépathie pour connaître un état d’esprit général, le subconscient collectif. En URSS comme aux Etats-unis, des sujets seraient drogués pour sentir l’atmosphère régnant dans une ville. Bergier pense que de nombreux sujets aux Etats-unis sont à même de faire savoir ce se pense dans telle ville, telle usine ou telle base militaire et mieux qu’avec un sondage. Bergier pense que l’URSS et les Etats-unis prépareraient le contrôle total de leur population par des moyens occultes et parapsychologiques. Il est acquis qu’on dispose maintenant des moyens de contrôler les résultats sur l’inconscient collectif d’une action quelconque, résultats qui déterminent l’opinion publique et par voie de conséquence l’action publique. Pourtant, dans notre civilisation, on ne connaît pas de technique permettant à un petit nombre d’hommes de projeter leur pensée sur les masses. Ces techniques ont existé aux Indes et elles ont été gardées secrètement par la société des Neuf Inconnus. Trois techniques d’amplifications sont répertoriées : l’amplification directe du phénomène parapsychologique, l’action électronique et l’action sonique sur le cerveau. Contrôler des populations à distance exigerait un générateur fonctionnant au moins à l’échelle d’un quartier d’une grande ville, soit environ sur un rayon de 10 kilomètres. La perspective d’une société psychologiquement contrôlée, et déterminée par une cryptocratie utilisant des machines qui maîtrisent les cerveaux, est affolante.

9 messages cachés PSI

Pour renforcer l’espionnage, les services secrets tablent sur une solution de nature Psi, l’utilisation de la mémoire. Jusqu’à plus ample informé, il faut admettre que la mémoire n’a pas de support matériel, qu’elle est portée par ce quelque chose que les religions appellent « âme », l’occultisme « corps subtil », et dont la science nie l’existence avec la plus farouche énergie. Ce que visent les services secrets, visiblement avec succès, c’est une méthode d’hypnotisme qui déclenche la mémoire quand le sujet prononce un mot-code convenu. Il peut dès lors enregistrer une dizaine de pages et de dessins, être irréprochable aux frontières, arriver dans son pays et restituer le message en question, sur un autre mot-code prononcé par ses supérieurs. D’après Bergier, pour enregistrer des documents dans sa mémoire volontairement, il faut faire comme si cela nous tenait à coeur. D’après plusieurs savants, pour donner ainsi des ordres à sa mémoire, il faut sciemment opérer une dédoublement de personnalité. En ce cas « je est un autre », plus on s’écarte de sa propre personnalité, plus il est facile d’ordonner à la mémoire ce qu’elle doit exécuter. Le subconscient de chacun garde trace de tout ce qu’il a fait, par le canal des sens ou par le canal psi. Paradoxalement, des enregistrements existent en nous dans un système non matériel, pourtant lié au corps et les services secrets des grandes nations en maîtrisent apparemment le maniement.

10 Télékinèse militaire

Pour Bergier, Uri Geller est un fumiste pour la simple raison que les phénomènes psi agissent sur l’information et non sur une quelconque énergie. Bergier ne croit pas à la télékinèse mais est contraint d’admettre qu’elle peu malgré tout exister. Pourtant il pense que l’affaire Geller serait une machination psychologique des services secrets israéliens. Il estime que même si la télékinèse existe, elle est trop fragile et ne peut servir à détourner des fusées atomiques qui, contrôlées par des robots internes, pourraient s’autodétruire ou viser et provoquer ainsi des représailles terribles.

11 Décryptage psy

Aujourd’hui est apparu un système de chiffres impossible à décrypter, si bien que le dernier espoir pour l’espionnage militaire réside dans l’utilisation des facultés psi. On cherche aujourd’hui à neutraliser par la fonction psi la perfection de la cryptographie et à comprendre comment fonctionnent les cerveaux des génies en ce domaine. Bergier évoque alors le manuscrit Voynich. W.R. Newbold en avait entrepris le décryptage et n’a pas réussi.

Conclusion

Bergier prétend que dès 1925, Lénine avait demandé aux savants de son pays de construire une bombre à hydrogène et qu’Hitler, en 1935, avait essayé de mettre en usage quelques instruments psi de contrôle. Bergier a une étrange théorie politique. Pour lui des armes simples, à la disposition de tous engendrent la démocratie et au contraire, l’utilisation d’armes très compliquées et très coûteuses, auxquelles l’ensemble de la population ne peut avoir accès, et que seul un Etat puissant peut fabriquer, conduit dans les faits à la dictature. Ainsi, les Etats-Unis de 1978 sont pour Bergier une dictature gérée par un complexe militaire-industriel, au même titre que l’était l’Allemagne d’Hitler, et que l’est la Russie soviétique. Dès les lors les pouvoirs psi s’ils appartenaient à tous conduiraient à une renaissance de la démocratie. Une telle société serait peu vulnérable aux bombardements, même nucléaires. Privé de ses monopoles d’énergie, de transport, de radio et de télévision, l’Etat verrait ses pouvoirs considérablement réduits. Si les prisonniers des dictatures envoyaient leurs cris de protestations à l’opinion mondiale par télépathie, bien des gouvernements risqueraient de se trouver confondus et seraient obligés de respecter les droits de l’homme.

Avant l’avènement, que Bergier a prévu, d’une démocratie écologique et autogestionnaire, il faudra traverser une période intermédiaire curieuse qui verra la création et l’expansion des sociétés secrètes contestataires s’occupant du psi.

En guise de conclusion, Bergier dit que, pendant une période de transition, les pouvoirs psi pourraient être utilisés à des fins militaires, mais qu’ensuite leurs applications bienfaisantes triompheraient. La guerre secrète de l’occulte serait finie, laissant la place à une paix gagnée par l’occulte.

Source


L'intelligence de Bergier n'avait d'égale que son imagination.
La télépathie est certainement la faculté la plus dangereuse qui soit en ce monde, pratiquée par tous, elle interdirait le secret, qui est l’essence même de tout pouvoir. Cette faculté est dénigrée et ridiculisée depuis des lustre, voire combattue. Imaginez que vous vous lâchiez et découvriez que vous êtes capable de recevoir des images de scènes situées à des centaines, voir des milliers de kilomètres d'où vous êtes. J'ai testé et me suis fait peur, mais surprenant... Méfiez-vous, certaines intelligences possèdent cette faculté au plus haut point et elles savent que vous les observez !


Tag(s) : #Nouvel Ordre Mondial

Partager cet article