Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAJ = Commentaires

cedplayx a dit…

Marrant de voir l'emplacement de mars sur solarsystemescope à cette période :-)

Ça correspond avec la positi supposée de X.

Au même moment on avait un 7,9 au Mexique qui en plus semblait prévu!
https://realinfos.wordpress.com/2012/03/21/le-tremblement-de-terre-du-20-mars-sest-produit-au-meme-moment-ou-les-autorites-mexicaines-avaient-planifie-une-simulation-dun-tremblement-de-terre-de-7-9/

  Rorschach a dit…

@ cedplayx

Super ! Tu viens de m'épargner la peine d'écrire un article qui aurait expliqué la raison de cette anomalie. J'ajoute que 1 mois plus tard, rebelote ! Nouvelle fuite d'atmosphère au moment de l'alignement avec Venus du mois d'Avril.

Pour ma part, le séisme du 20 Mars 2012, je l'avais annoncé des mois à l'avance (avec une erreur de 48 heures)

Et comme l'année dernière, Mars a donc fait office de bouclier en 2012, la même chose est valable pour Saturne.

Le probléme c'est qu'en 2015, je ne vois aucun bouclier pour amortir le choc.


Le pic sismique dure environ 33 jours, c'est la largeur du faisceau électromagnétique de la planète X, au milieu de ce pic, il y aurait en principe un puissant séisme.

Pendant des années, Saturne était pris à l'intérieur de ce faisceau, ce qui fait que parfois, il était à son tour responsable d'un gros séisme.

Nous sommes donc dans un systeme où les astres sont comparables à des condensateurs qui se déchargent au moment de leurs alignements avec le soleil et d'autres astres.

Les données concordent, sauf pour l'année 2013 où je n'ai noté aucun gros séisme ni pour Saturne, ni pour la planète X.

Sur 5 ans (2010,2011,2012,2014), la théorie des alignements a été démontrée. En 2013 seul l'alignement secondaire avec Saturne en Octobre avait donné lieu à un cataclysme avec la supertempéte Sandy

Je n'ai pas encore compris pour quelle raison il n'y a pas eu de séisme en 2013 mais à vue de nez, j'estime la fiabilité de la théorie des alignements à 80-90%.

C'est sur la base de ce pourcentage que j'estime la probabilité d'un big one au mois d'Avril

PLANETE X = pic sismique dans 6 semaines ( big one ?)

 

 

 

Avertissement : Dans cet article, seul le titre est véridique !

Un énorme panache de brume s'étendant sur plus de 950 km de la surface de Mars a déconcerté les astronomes, suscitant encore bon nombre de spéculations. Repérées pour la première fois en 2012, les émissions à haute altitude ont d'abord été suivies par des amateurs qui ont d'abord douté de leurs télescopes, étant si différents des nuages et des aurores polaire habituels.
Maintenant, les chercheurs de l'Agence spatiale européenne ont essayé d'élucider le mystère mais, alors qu'ils disposent de télescopes bien plus puissants, ils sont encore coincés à l'étape de la théorisation.
 
La présence d'évènements bizarres au-dessus de l'équateur martien n'est pas nouvelle en soi. Des nuages de cristaux de glace, constitués d'eau ou de dioxyde de carbone, ont été repérés à plusieurs reprises, alors que des formations similaires de poussières en suspension ont également été suivies.
 
Moins physiques, mais non moins frappantes, des émissions aurorales issues des variations du champ magnétique peuvent également s'étendre au-dessus de l'atmosphère martienne.
 
Un mystérieux panache martien (encerclé) et son changement de forme (à gauche) capturé le 21 mars 2012
 
 
 
Cependant, aucun de ces évènements naturels ne correspond aux nouveaux et mystérieux panaches, souligne Antonio Garcia Munoz de l'équipe de l'ESA responsable d'une nouvelle étude publiée sur le sujet (lien plus bas).
 
La première observation a eu lieu en mars 2012, avec un énorme voile qui a subsisté une dizaine de jours. Il est réapparu un mois plus tard, encore une fois pendant plus d'une semaine.
 
Bien que confirmé par les scientifiques de l'ESA, il est depuis passé inaperçu.
 
Pour le moment, tout ce que nous avons ce sont des théories quant à son origine. Celle de nuages semble peu probable, étant donné les altitudes auxquelles les panaches ont été vus, alors qu'il faudrait une énorme augmentation de la puissance aurorale pour expliquer l'augmentation de la taille et l'étendue comme étant engendré par des anomalies du champ magnétique dans la croute de Mars et l'étude de préciser :
 
« Les deux explications défient notre compréhension actuelle de la haute atmosphère de Mars. »
 
L'espoir est maintenant que les émissions se reproduisent et de préférence sous l'attention d'instruments comme la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), qui a récemment résolu un autre mystère, l'emplacement d'un véhicule martien disparu depuis une décennie.


L'étude publiée dans Nature :

 An extremely high-altitude plume seen at Mars' morning terminator.

http://www.gurumed.org/2015/02/17/un-trange-panache-de-brume-sur-mars-laisse-encore-les-astronomes-perplexes/

Tag(s) : #CIEL et ESPACE

Partager cet article