Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Doug Guller dirige une chaîne de bars et restaurants au Texas (Etats-Unis), où les serveuses portent des bikinis. A l'occasion d'une émission de télévision, le patron a voulu récompenser l'une de ses employées méritantes.

Doug Guller, PDG de Bikinis Sports Bar & Grill, participe à l'émission "Undercover Boss", diffusée aux Etats-Unis sur CBS, le 28 décembre 2014.

Doug Guller, PDG de Bikinis Sports Bar & Grill, participe à l'émission "Undercover Boss", diffusée aux Etats-Unis sur CBS, le 28 décembre 2014. (UNDERCOVER BOSS / CBS)

Pour résister à la crise, son modèle économique est simple : "De l'alcool, de la nourriture, des sports et du sexe." Doug Guller dirige Bikinis Sports Bar & Grill, une chaîne de bars et restaurants installée au Texas (Etats-Unis), où, particularité, les clients sont servis par des jeunes femmes en bikinis.

Un PDG "incognito" au milieu de ses salariés

Le PDG a fait parler de lui pour sa participation, dimanche 28 décembre, à l'émission "Undercover Boss" de CBS ("Patron incognito" dans sa version française, diffusée sur M6). Dans ce programme, un patron est grimé et plongé en immersion dans sa propre entreprise, afin de découvrir comment se comportent ses employés en l'absence du grand chef.

L'émission se déroule habituellement dans une atmosphère positive, explique le Washington Post (en anglais), mais cet épisode a été marqué par le côté "sexiste" du patron, d'après le Huffington Post (en anglais). Au moment de révéler son identité à ses employés, Doug Guller a notamment choisi de récompenser Grace, l'une de ses serveuses, un "modèle" pour les autres filles.

"Au Texas, plus c'est gros, mieux c'est"

"J'ai vécu une expérience incroyable avec toi, confie-t-il à son employée. J'espère que tu es là pour rester, je pense que tu as plein de potentiel." Après ces quelques compliments, le PDG revient ensuite sur un "problème" rencontré par Grace. "Mes seins", répond immédiatement la jeune femme, avant de s'enthousiasmer : "Est-ce que je vais recevoir une paire de seins gratuite ?"

Pour résister à la crise, son modèle économique est simple : "De l'alcool, de la nourriture, des sports et du sexe." Doug Guller dirige Bikinis Sports Bar & Grill, une chaîne de bars et restaurants installée au Texas (Etats-Unis), où, particularité, les clients sont servis par des jeunes femmes en bikinis.

Un PDG "incognito" au milieu de ses salariés

Le PDG a fait parler de lui pour sa participation, dimanche 28 décembre, à l'émission "Undercover Boss" de CBS ("Patron incognito" dans sa version française, diffusée sur M6). Dans ce programme, un patron est grimé et plongé en immersion dans sa propre entreprise, afin de découvrir comment se comportent ses employés en l'absence du grand chef.

L'émission se déroule habituellement dans une atmosphère positive, explique le Washington Post (en anglais), mais cet épisode a été marqué par le côté "sexiste" du patron, d'après le Huffington Post (en anglais). Au moment de révéler son identité à ses employés, Doug Guller a notamment choisi de récompenser Grace, l'une de ses serveuses, un "modèle" pour les autres filles.

"Au Texas, plus c'est gros, mieux c'est"

"J'ai vécu une expérience incroyable avec toi, confie-t-il à son employée. J'espère que tu es là pour rester, je pense que tu as plein de potentiel." Après ces quelques compliments, le PDG revient ensuite sur un "problème" rencontré par Grace. "Mes seins", répond immédiatement la jeune femme, avant de s'enthousiasmer : "Est-ce que je vais recevoir une paire de seins gratuite ?"

Doug Guller lui propose alors un "marché" : si son comportement est exemplaire pendant six mois, le PDG lui présentera alors le meilleur chirurgien plastique de la ville. "Cela va rendre mon travail tellement plus facile, s'enflamme Grace. Je n'aurai même plus besoin de parler autant, [mes seins] feront la conversation. Au Texas, plus c'est gros, mieux c'est."

Une autre employée virée après avoir travaillé en tee-shirt

L'issue du programme n'a pas été aussi heureuse pour Jessica, une autre employée. A son arrivée dans le bar, Doug Guller a constaté que la jeune femme portait un tee-shirt. Interrogé sur ce choix vestimentaire, la serveuse a expliqué ne pas se sentir à l'aise à l'idée de se montrer en bikini face aux caméras de télévision. En fin d'émission, la sentence du PDG est irrévocable : Jessica est renvoyée, notamment pour ne pas avoir porté la tenue habituelle.

Sur Twitter, de nombreux Américains ont fait part de leur colère lors de la diffusion de cette édition de "Undercover Boss", raconte le Huffington Post. Doug Guller y est décrit par certains comme un "pervers", un "sexiste" ou une "insulte aux femmes". Autant de critiques qui n'ont, semble-t-il, pas atteint le PDG : sur son compte, il s'est contenté de remercier les téléspectateurs et ses équipes.

Sur Twitter, de nombreux Américains ont fait part de leur colère lors de la diffusion de cette édition de "Undercover Boss", raconte le Huffington Post. Doug Guller y est décrit par certains comme un "pervers", un "sexiste" ou une "insulte aux femmes". Autant de critiques qui n'ont, semble-t-il, pas atteint le PDG : sur son compte, il s'est contenté de remercier les téléspectateurs et ses équipes.

source

Tag(s) : #USA

Partager cet article