Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite, le 5 janvier 2014 à La Mecque

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite, le 5 janvier 2014 à La Mecque - Brendan Smialowski AFP

 

  • Le nouveau roi, Salmane, est âgé de 77 ans et souffrirait d'Alzheimer
  • Obama et Hollande saluent la mémoire d'un dirigeant «courageux»
  • Sous Abdallah, l'Arabie saoudite a rejoint les frappes occidentales contre Daesh
  • Le baril de pétrole grimpait de 2% dans la nuit
  •  

Il avait été hospitalisé fin décembre pour une pneumonie. Le roi Abdallah d'Arabie saoudite est mort vendredi à 1h00 (23h00, jeudi, en France). Le royaume l'a officiellement annoncé dans la nuit par communiqué. Le souverain, qui avait entre 90 et 91 ans, sera enterré ce vendredi après les prières de l'après-midi.

Le prince Salmane, 77 ans, a aussitôt été nommé roi, et Moqren, 70 ans, désigné prince héritier. Demi-frères d'Abdallah, ils sont tous fils d'Abdelaziz Al Saoud, le premier souverain d'Arabie saoudite.

(Le prince Salman, le 6 janvier 2015. AP/SAUDI PRESS AGENCY)

Barack Obama a salué dans un communiqué un dirigeant «sincère et courageux».  François Hollande a rendu hommage à «la mémoire d'un homme d'Etat dont l'action a profondément marqué l'histoire de son pays». Officiellement au pouvoir depuis 2005, Abdallah a gardé l'Arabie saoudite à l'abri des crises du monde arabe depuis 1996 et a rejoint le combat occidental contre Daesh en Syrie et en Irak. Il a toutefois déçu les attentes des réformateurs, notamment sur la place de la femme dans la société.

Son successeur souffrirait d'Alzheimer

A la tête du premier exportateur mondial de pétrole, Abdallah se faisait rare en public. Il avait notamment été représenté par le prince Salmane lors du dernier sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) début décembre à Doha. Mais selon The Atlantic et The Economist, Salmane n'est pas en excellente forme: il souffrirait notamment de démence et d'Alzheimer.

La succession en Arabie saoudite sera suivie de près par les Etats-Unis, alors que le roi Abdallah était considéré comme un allié de Washington, notamment dans le combat contre Al-Qaïda. Selon un ancien diplomate américain cité par Fox News, des turbulences pourraient notamment compliquer les négociations en cours entre la communauté internationale et l'Iran. Les marchés garderont également un oeil sur le cours du pétrole: à l'annonce de sa mort, le baril grimpait de 2% aux Etats-Unis

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article