Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Current temperatures Europe 22.01.2015
© HAMweather.com/Météo World

Attention à vous l'Europe (c'est à dire Washington)... Parce que le froid devient intense en Europe... ironise ZH.

Je l'avais depuis quelques jours dans mes favoris, on en avait touché un mot, mais sans plus. Absolument aucun média n'en parle !!! Demandez vous juste « POURQUOI » !

La Russie a quand même coupé les exportations de gaz vers l'Europe de 60 pour cent, et l'approvisionnement en gaz à six pays européens !! Z .

Selon The Daily Mail, Vladimir Poutine a ordonné au géant russe de l'énergie Gazprom de couper les approvisionnements vers et à travers l'Ukraine sur fond d'accusations que son voisin volait du gaz russe. En raison de ces « risques de transit », Gazprom a réduit ses exportations de gaz vers l'Europe de 60 pour cent, plongeant le continent « en quelques heures » dans une crise énergétique. Six pays européens ont signalé un arrêt complet en approvisionnement de gaz russe. L'UE a exprimé sa colère considérant que la coupure soudaine des livraisons de gaz à certains de ses pays membres était « totalement inacceptable », mais le PDG de Gazprom Alexeï Miller, a ajouté plus tard que la Russie envisage de déplacer tous les flux de son gaz naturel traversant l'Ukraine par un itinéraire passant par la Turquie ; et le ministre russe de l'énergie Alexander Novak a déclaré sans équivoque, « la décision a été prise ».

Comme le rapporte Bloomberg,

La Russie envisage de transférer tout son flux de gaz naturel traversant l'Ukraine vers un itinéraire via la Turquie, un geste surprise quant auquel le chef de l'énergie de l'Union européenne a déclaré qu'il nuirait à sa réputation en tant que fournisseur.

La décision n'a pas de sens économique, a déclaré aux journalistes aujourd'hui Šefčovič, vice-président de la Commission européenne pour l'union de l'énergie, après des entretiens avec des représentants du gouvernement russe, et le chef de l'exportateur de gaz, OAO Gazprom, à Moscou.

Gazprom, le plus grand fournisseur de gaz naturel du monde, prévoit d'envoyer 63 milliards de mètres cubes à travers un chemin proposé , situé sous la mer Noire en Turquie, remplaçant totalement les envois via l'Ukraine, a déclaré au cours des débats le Chef de la direction Alexey Miller. Environ 40 pour cent des exportations de gaz russe vers l'Europe et la Turquie voyage à travers le réseau Ukrainien de l'ère soviétique.

Sefcovic a dit qu'il était « très surpris » par le commentaire de Miller, ajoutant que de s'appuyer sur une route turque, sans l'Ukraine, ne colle pas avec le système gazier de l'UE.

Gazprom prévoit de livrer le carburant à la frontière de la Turquie avec la Grèce et « C'est à l'UE de décider quoi faire » avec , selon Sefcovic.

Comme le rapporte The Daily Mail, ça a conduit à un majeur (et imminent) problème pour l'Europe...

La Russie a coupé les exportations de gaz vers l'Europe de 60 pour cent aujourd'hui, plongeant le continent dans une crise énergétique »en quelques heures' alors que le différend avec l'Ukraine escaladait.

Ce matin, les entreprises de gaz en Ukraine ont déclaré que la Russie avait complètement coupé leur approvisionnement.

Six pays ont signalé un arrêt complet du transit de gaz russe via l'Ukraine expédié aujourd'hui, dans une brusque escalade, une lutte énergétique qui menace l'Europe au sein de l'hiver.

La Bulgarie, la Grèce, la Macédoine, la Roumanie, la Croatie et la Turquie ont tous signalé un arrêt des livraisons de gaz russe via l'Ukraine.

Comme Bloomberg continue de le noter, Gazprom a réduit les livraisons via l'Ukraine après des différends sur les prix et la dette avec le pays voisin , et par deux fois dans la dernière décennie l'approvisionnement vers l'UE furent perturbé par temps de gel :

« Les Risques de transit pour les consommateurs européens sur le territoire de l'Ukraine persistent, » a déclaré M. Miller dans un communiqué envoyé par courriel. « Il n'y a pas d'autres options » sauf pour le gazoducTurkish Stream prévu, a t-il dit.

« Nous avons informé nos partenaires européens, et maintenant c'est à eux de mettre en place l'infrastructure nécessaire à partir de la frontière turco-grecque », a déclaré M. Miller.

La Russie ne fera pas de mal son image avec un décalage du transit gazier vers la Turquie parce qu'elle a toujours été un fournisseur de gaz fiable et n'a jamais violé ses obligations, selon les déclarations du ministre russe de l'énergie Alexander Novak aux journalistes aujourd'hui à Moscou après avoir rencontré Sefcovic.

« La décision a été prise », a déclaré Novak. « Nous diversifions et éliminons les risques de pays peu fiables qui ont causé des problèmes au cours des dernières années, y compris pour les consommateurs européens. ».

Cela contribue à expliquer la montée épique d'aujourd'hui de NATGAS sur les marchés à terme...

Gaz contrats Russie
© NG,10Min

« Ils [les Russes] ont réduit les livraisons de 92 millions mètres cubes en 24 heures, comparés aux 221 millions de mètres cubes promis , sans explication », a dit Valentin Zemlyansky de la compagnie de gaz ukrainienne Naftogaz.

« Nous ne voyons pas comment nous allons livrer du gaz à l'Europe. Cela signifie que dans quelques heures des problèmes avec l'approvisionnement de l'Europe commenceront. »
Les gazoducs russes vers l'Europe

© idé

Traduit de l'anglais par Le blog de la résistance

Via Sott

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article