Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous en avions parlé ici. Cette petite dame, toute gentille qui n’était que générosité organisait des lotos sans avoir reçu d’autorisation pour ceux-ci, quand aux gains, elle ne les touchait pas mais les redistribuait à qui en avait besoin: des familles, des associations, des handicapés… Mais c’était une criminelle que notre beau pays n’a pas hésité à condamner: 6 mois de prison avec sursis et 123 000 euros d’amende. Elle nous a quitté en silence, se laissant partir, tuée par la tristesse de ce qui lui arrivait. Quand à l’amende, il est inclus dans son héritage, et devra donc être payée par ses enfants si jamais ils l’acceptent, les chances dans ce sens étant moindres suivant l’article source…

thumb-x480-1415385563Image: Capture d’écran

Yvette Bert, alias « Mamie loto », Audomaroise de 77 ans qui avait été condamnée à six mois de prison avec sursis et 123 000 € d’amende, en novembre, pour l’organisation de lotos illégaux, est décédée jeudi 25 décembre, à l’hôpital d’Helfaut. Son histoire avait provoqué un fort émoi.

« Elle s’est laissée partir. » Son avocate en est persuadée : Yvette Bert, particulièrement usée par sa condamnation, ne s’est pas battue pour guérir. Celle qu’on surnommait « Mamie loto » était hospitalisée depuis une semaine pour des difficultés respiratoires. « Elle est décédée un an, jour pour jour, après une tentative de suicide », relate Me Claire Lamoril-Houtart.

Il y a moins de deux mois, Yvette Bert a été condamnée pour l’organisation de 169 loteries illégales entre 2009 et 2013. À Frévent, puis à Saint-Omer, elle récoltait ainsi des fonds « pour les enfants malades, les handicapés, les familles victimes de sinistres »… Les recettes totales s’élevaient à 410 000 € mais l’enquête n’a pu retracer la destination finale de la majeure partie de l’argent. « Mamie loto » a toujours nié un quelconque enrichissement personnel.

Article complet sur La voix du Nord

via les M.E.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article