Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Terrence dit « Terry » Patrick Bean, figure célèbre du lobby LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels) américain et important bailleur de fonds des campagnes électorales de Barack Obama, a été arrêté le 19 novembre, accusé d’avoir agressé un enfant de moins de 15 ans.

 

Terry Bean, ami de Barack Obama, est le fondateur du lobby LGBT Human Rights Campaign

Terry Bean, 66 ans, est le fondateur de Human Rights Campaign ainsi que du Gay and Lesbian Victory Fund, deux organismes très actifs dans la propagande LGBT.

Terry Bean a financé de nombreuses campagnes électorales. Il a mis la main à la poche pour Barack Obama et d’autres politiciens démocrates comme Bill Clinton, Hillary Clinton, Al Gore, le Gouverneur Roberts…
 

Terry Bean finançait de nombreuses campagnes électorales

Le Bureau de police de Portland (États-Unis) a déclaré que les détectives de l’Unité des crimes sexuels avaient arrêté Bean « chez lui, au sud-ouest de Portland, après que le Grand Jury du comté de Lane l’ait accusé d’agression sexuelle impliquant un jeune garçon« .

Selon les indications de la police, Terry Bean sera poursuivi pour «sodomie et abus sexuels au troisième degré ».
 
« Les détectives de l’Unité des crimes sexuels de la police de Portland sont les principaux enquêteurs dans l’affaire » et travaillent avec les procureurs des districts de Clackamas et Lane.

Le 20 novembre, la police a aussi arrêté Kiah Loy Lawson, 25 ans, ancien partenaire de Bean. Lawson est également accusé de sodomie et d’abus sexuels au troisième degré sur mineur.
 
Terry Bean et son « petit ami » Lawson fréquentaient régulièrement la Maison Blanche
Selon les lois de l’État de l’Oregon, « une personne commet le crime de sodomie au troisième degré si la personne a des relations sexuelles déviantes avec une autre personne âgée de moins de 16 ans ou si elle impose à cette personne des rapports sexuels déviants« .

L’abus sexuel au troisième degré, selon le droit de l’Etat, implique que «la victime ne soit pas consentante à des contacts sexuels» ou que «la victime soit incapable d’y consentir parce que âgée de moins de 18 ans ».
 

Dans une tribune publiée par USA Today, l’analyste Brett Decker a critiqué le silence médiatique entourant le cas de Terry Bean et a noté que « si l’un des sponsors du président George W. Bush avait été accusé du viol d’un enfant, ne vous méprenez pas, les médias auraient commenté la folie incontrôlable; ce qui serait légitime étant donné la gravité de l’accusation ».

« Le silence qui entoure Terrence Bean met en évidence l’obscène double langage partisan de la presse nationale », a-t-il ajouté.
 

Decker a souligné que Bean « n’est pas n’importe qui, il est un donateur important du Parti démocrate et militant de la politique libérale avec des connexions au sein de la Maison Blanche d’Obama. »

« Bean a récolté plus d’un demi million de dollars pour la campagne de réélection d’Obama en 2012″, a-t-il rappelé.

Terry Bean est sorti de prison le même 19 novembre, après avoir payé 10 % de sa caution établie à $ 50.000.

Selon les autorités les enquêtes se poursuivent, mais elles ne peuvent pas fournir plus de détails.

Tag(s) : #USA

Partager cet article