Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

https://liesidotorg.files.wordpress.com/2014/11/cartelpetroles.jpg

Tandis que la situation du Moyen-Orient se dégrade au fil des mois et qu’une Main intelligente se joue des factions rivales, les cours du pétrole ont bien baissé et rien ne semble arrêter le mouvement.

Pourtant, les niveaux des 75-80 dollars le baril sont importants pour les Américains et leur gaz de schiste. D’aucuns espèrent que les Saoudiens joueront le rôle attendu pour sauver quelques sociétés très endettées et dont les comptables scrutent les comptes en banque… avec des cours qui ne remontent pas. Ils veulent croire que l’Arabie saoudite a bien des soucis à se faire parce qu’elle est aussi victime de cette baisse et qu’elle a besoin de la manne pétrolière. Ce scénario est celui de plusieurs analystes. Nous ne le partageons pas en totalité. Par contre, il est vrai que la Famille Saoud peut craindre pour son avenir. Mais cela est une autre affaire que nous traiterons dans un tout prochain numéro de LISO. Pour le moment, nous sommes dans un bras de fer et l’inconnu de l’équation reste le timing que pourrait supporter la Famille des Saoud avec des cours dans la zone actuelle… voir plus bas. Des réserves sont aussi prononcées sur le rôle des Russes avec un cours de 80 dollars le baril. Là aussi, des chiffres sont publiés laissant croire que Poutine et ses amis sont dans la gêne. En réalité, les Russes s’accommodent fort bien de la situation présente car il se trouve (mais silencio sur le sujet) qu’ils avaient anticipé des cours autour de 75 dollars le baril dans leurs investissements stratégiques…

L’Europe est à l’image de l’euro

Chez nous, en Europe, rien de brillant. On endort les moutons que l’on plumera quand l’horloge sonnera les douze coups de minuit. Aujourd’hui, les États-Unis ont annoncé des chiffres très mitigés. Demain, les analystes qui chantent la reprise américaine chaque semaine tempéreront leurs commentaires. Rassurez-vous… demain tout ira mieux aux États-Unis. Que nos lecteurs américains pensent à la campagne pour y couler des jours moins stressants que dans les grandes agglomérations.

SOURCE

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article